À la UneActu Ligue des ChampionsL'Actu

Le nouveau plan financier de l’UEFA pour le football féminin

Par 28/04/2021 13:39 No Comments
Lyon LDC 2019
©UEFA
Le Comité exécutif de l’UEFA a défini le nouveau modèle de distribution financière pour le football féminin de 2021 à 2025. 24 millions € seront distribués aux divers clubs !

A la suite d’une réunion du COMEX le 19 avril dernier, l’Union des associations européennes de football prévoit de distribuer 24 millions d’euros au profit du football féminin. C’est plus quatre fois le montant actuellement alloué à la pratique féminine. Outre ce nouvel apport financier pour les clubs, le format de la Ligue des Champions changera à partir de la saison prochaine. 

Le nouveau plan financier

Le nouveau modèle de distribution, qui prendra effet le 1er mai 2021, prévoit deux voies de financement des clubs européens. 

D’une part, les primes pour les clubs prenant part à la Ligue des Champions (WCL) seront augmentées. Chaque club qualifié en Ligue des Champions aura alors droit à une prime dont le montant pourra varier de 400 000€ (pour les équipes de phase de groupe) à 1,4 million d’euros (pour l’équipe gagnante). 

D’autre part, un système de paiements “solidaires” sera mis en place pour le développement des équipes féminines des premières divisions nationales européennes, dont les équipes jouent la qualification en Ligue des Champions. Près d’un quart de la somme totale du budget alloué dans ce modèle financier (soit environ 5,6 millions €) sera redistribué au profit des clubs non qualifiés à la Ligue des Champions. 

Des financements à destination de la Ligue des Champions

L’UEFA souhaite également augmenter la visibilité, le niveau et l’attractivité pour les sponsors de la Ligue des Champions. Parmi les mesures qui seront mises en place, la centralisation des droits audiovisuels dès la phase de groupe et la subvention croisée des clubs masculins devraient nettement augmenter les revenus destinés à la WCL. Les recettes issues de la billetterie seront aussi redistribuées entre les clubs. 

Le format même de la compétition sera lui aussi, comme annoncé depuis plus d’un an, revu dès la saison prochaine. Les seizièmes de finale laisseront leur place à une phase de groupe. Dix pays européens auront ainsi la possibilité d’être représentés dans cette Coupe d’Europe. 

Des conditions de travail améliorées

Plusieurs mesures seront aussi mises en place afin de pérenniser le niveau de la compétition et le confort de travail des joueuses. Les clubs auront également la possibilité de modifier leur liste de joueuses en cours de saison pour pallier aux éventuels congés maternité

Le niveau de jeu devrait également être soutenu par la règle des “joueuses formées localement”, incitant à la promotion de jeunes pépites et de joueuses européennes. À cela s’ajoute l’utilisation de la VAR pour tous les matchs de la phase finale de la Ligue des Champions. 

Avec ces nouvelles mesures, l’UEFA espère donner une nouvelle dimension au football féminin européen. Elles visent à appuyer le plan de l’UEFA pour 2019-2024, dont le principal objectif est l’augmentation de la visibilité, de la compétitivité et de la valeur marchande de la WCL. 

Pour en savoir plus : https://www.uefa.com/insideuefa/news/0268-1224105e2fa9-56cd49889447-1000–new-women-s-champions-league-financial-model/