À la UneActu InternationaleL'Actu

Le promu Aston Villa et sa vision identitaire

Par 23/07/2020 17:30 No Comments
Devanture du stade d'Aston Villa à Birmingham
©Photo : Ozzy Delaney (CC BY 4.0)
Fraîchement promu en FA Women’s Super League, Aston Villa WFC veut s’installer durablement dans l’élite du football anglais en mettant un point d’honneur à conserver son identité des Midlands.

Fondé en 1973 sous le nom de Solihull FC, l’Aston Villa Women’s Football Club est devenu officiellement le pendant féminin du club de Birmingham 23 ans plus tard, en 1996. Depuis, cette équipe a progressivement gravi les échelons, de la D5 à la FA Women’s Super League qu’elle rejoint pour la première fois de son histoire cette saison. Et, si l’on en croit les propos tenus dans le Guardian par l’ancienne internationale anglaise Eniola Aluko (ndlr : directrice sportive du club depuis janvier), Aston Villa compte bien être à la hauteur de l’événement sans pour autant perdre son identité.

Un club fier de son identité

Auteure d’un éditorial dans le journal britannique début juillet, Aluko y détaille la vision du club pour cette saison et celles à venir. Elle-même originaire de Birmingham (ndlr : née au Nigeria, elle arrive dans la première ville des Midlands à l’âge de 6 mois), l’attaquante met fortement l’accent sur l’identité régionale présente dans l’équipe. Elle insiste pour qu’une majorité des joueuses vienne de Birmingham et que le club conserve le noyau dur de l’équipe qui lui a permis de rejoindre l’élite. À l’entendre, c’est primordial pour que les jeunes filles qui rêvent de devenir footballeuses professionnelles puissent s’identifier à cette équipe et comprendre que le football d’élite est à leur portée. Car, bien que deuxième ville d’Angleterre par sa population (de près d’un million d’habitants), Birmingham ne fait pas partie des villes citées quand on pense au football d’élite britannique (masculin ou féminin), au contraire de Londres, Manchester ou encore Liverpool. Au-delà des joueuses, une grande partie du staff est également fan d’Aston Villa. Tous, sont donc très impliqués dans la réussite du projet.

Une stratégie de proximité

La stratégie de l’AVWFC est de s’installer durablement au sommet du football anglais et, par conséquent, d’être la meilleure équipe des Midlands. Ça promet d’ores et déjà une belle rivalité avec Birmingham City WFC, présent en FA WSL depuis sa création en 2011 et situé à quelques 25 kilomètres du promu. La réalisation de cette vision passe non seulement par une cohésion d’équipe sur le terrain mais également par le soutien de la communauté. Pour ce qui est du terrain, en gardant treize joueuses de l’équipe qui a accédé à l’élite, une partie des automatismes a été conservée. À ce groupe, viennent s’ajouter quelques recrues de choix. Parmi elles,  l’internationale écossaise Chloe Arthur, la très expérimentée Anita Asante (35 ans, a évolué pendant 8 ans aux États-Unis et en Suède) ou encore la jeune portugaise du Sporting Lisbonne, Diana Silva. L’AVWFC jouera ses matchs à domicile au Banks’s Stadium, à 16km du Villa Park de l’équipe masculine, ce qui sera prépondérant dans l’adhérence de la communauté au projet en place. Un problème de moins pour le club des Midlands quand on sait qu’un grand nombre d’équipes féminines jouent dans des localités difficilement accessibles. Aluko estime que, de ce fait, son équipe est à une distance correcte d’environ 75% de ses supporters. Les tribunes du Banks’s Stadium (11 000 places, deuxième plus grand stade de la ligue derrière celui de Manchester United et ses 12 000 sièges) devraient donc être bien remplies, une fois la crise du coronavirus passée.

Si, ces dernières années, le championnat anglais a été dominé par Arsenal, Chelsea et Manchester City, la troisième place, qualificative pour la Ligue des Champions dès la saison prochaine, est une bonne nouvelle pour tirer le niveau du championnat vers le haut. Une motivation supplémentaire pour le reste des équipes. Alors, Aston Villa WFC passera-t-il de néo-promu à outsider sérieux pour les places d’honneur en FA WSL ? Premiers éléments de réponse dès septembre.

Leave a Reply