À la UneActu InternationaleL'Actu

Le récap du week-end européen

Par 14/12/2020 09:12 No Comments
©Real Madrid
L’heure de la fin de première partie de championnats a sonné. Retour sur les derniers matchs de l’année pour les grands championnats européens qui ne sont pas encore en vacances.

Allemagne : 11/11 pour le Bayern Munich, Hoffenheim se balade

Le Bayern Munich termine la première partie du championnat avec un sans-faute. Les joueuses de Jens Scheuer se déplaçaient à Francfort, candidat à la Ligue des Champions, pour un match plein d’enjeu. Rentrées aux vestiaires sur un score nul et vierge, c’est une tête de la meilleure buteuse de l’équipe munichoise, Sydney Lohmann, bien servie par Lea Schüller, qui a permis aux Bavaroises de prendre l’avantage après l’heure de jeu. Malgré plusieurs occasions franches, le Bayern s’impose sur la plus petite des marges. Pour l’Eintracht Francfort, cette défaite est synonyme de 7e place. Wolfsburg se déplaçait, lui, à Brême. Deux doublés de Zsanett Jakabfi et Lena Oberdorf ont notamment permis aux Louves de s’imposer largement (1-5). À noter que le promu est parvenu à inscrire un but face aux championnes en titre.

Mercredi auront lieu les matchs retour du Bayern et du VfL, respectivement face à l’Ajax et au Spartak Subotica.

Vendredi, Essen et Potsdam ouvraient le bal de cette 11e journée. Si Jana Feldkamp a débloqué le compteur SGS Essen (52e), Potsdam est revenu à hauteur (Weidauer, 78e) puis a pris l’avantage (Cerci, 82e) pour l’emporter. La Turbine est 4e avec un match de retard. Face aux dernières du classement, le TSG Hoffenheim a lui aussi largement remporté son duel. Un quadruplé de Nicole Billa a notamment permis au TSG de gagner 7-0. Hoffenheim est sur la dernière marche du podium à égalité de points avec la Turbine Potsdam.

Fribourg et Leverkusen s’imposent aussi. Face à l’autre promu, le SV Meppen, le SC Fribourg a arraché la victoire grâce à un but à la 80e minute. Le Bayer Leverkusen recevait le SC Sand. Henrietta Csiszár et Milena Nikolic permettent au Bayer de s’imposer 2-1. Leverkusen et Fribourg sont respectivement 5e et 6e au classement, alors Sand flirte toujours avec la zone de relégation.

Angleterre : les Spurs confirment, Arsenal perd la deuxième place 

Depuis que Rehanne Skinner a pris les reines de Tottenham, les Spurs surfent sur une belle vague. Alex Morgan et ses coéquipières ont fait un nouveau grand bond en avant en sortant gagnantes d’un duel de mal classées face à Aston Villa (3-1). Après avoir largement dominé Bristol (4-0), West Ham a profité du faux pas des Claret pour repasser devant le promu. À noter que la rencontre entre Birmingham et Everton a été reportée en raison de l’inondation de la pelouse.

Au milieu de tableau, Reading a failli tenir en échec le leader mais Manchester United, comme à son habitude, a fait preuve de caractère pour arracher la victoire dans les derniers instants (2-1). Trois points précieux pour les Red Devils car derrière, Chelsea maintient la pression. De nouveau buteuse, Sam Kerr a offert la victoire à son équipe face à Brighton (1-0). Les Blues pointent à trois longueurs de MU et sont deuxièmes après le faux pas d’Arsenal.

Manchester City a en effet arraché une victoire précieuse dans le temps additionnel (2-1) dans ce choc de la 9e journée. Sam Mewis et Caroline Weir ont offert les trois points aux Citizens, alors que Vivianne Miedema avait ouvert le score dès la 3e minute. Un succès logique aux vues des statistiques : 18 tirs pour City contre 2 pour Arsenal. Les Gunners n’ont toujours pas remporté le moindre match face à une grosse cylindrée cette saison.

Espagne : 2 stades, 2 ambiances pour Madrid

Avec 4 équipes, Madrid est de loin la ville la plus représentée du championnat espagnol et ses équipes ont connu des sorts bien différents lors de la 11e journée. Le Rayo Vallecano, d’abord, a remporté sa deuxième victoire de la saison (3-0) contre les promues d’Eibar. Le Real Madrid, ensuite, n’en finit plus d’impressionner. En Catalogne, sur le terrain de l’Espanyol, Kosovare Asllani et les siennes ont infligé un cinglant 8-1 qui leur permet de prendre la deuxième place et d’enchaîner une cinquième victoire. Mais le vrai tremblement de terre madrilène a été provoqué par le Madrid CF sur le terrain de l’Atlético. Menées dès la 17ème minute, les Colchoneras n’ont jamais réussi à revenir dans le match. Pas même en jouant à 11 contre 10 pendant les 30 dernières minutes avec l’expulsion de Paola Ulloa. Pas même sur penalty avec la tentative ratée de la jeune Deyna Castellanos. Score final 1-0 pour les visiteuses. L’Atlético inquiète après son nul contre Bilbao et sa première mi-temps ratée contre le Servette mercredi en Ligue des champions, malgré la victoire 4-2 décrochée après la pause. Elles joueront mercredi le match retour mais joueront surtout samedi prochain l’autre derby de Madrid contre le Real.

Ailleurs en Espagne, il faut noter que le rouleau compresseur barcelonais est toujours fonctionnel. Après leur 9-0 de la semaine dernière, elles ont disposé de Valence 7-0 avec un triplé de la Nigériane Oshoala. Elles ont toujours 3 matchs en retard. C’est ce qui explique qu’elles n’occupent pas la tête du classement, solidement gardée par Tenerife qui a battu ce week-end Santa Teresa (0-1), restant invaincu depuis la première journée. Autre information, la Pichichi, la meilleure buteuse a changé d’équipe puisque le doublé d’Esther González contre le Bétis (victoire 2-0) lui permet de prendre la tête à égalité de but avec Asllani et Ludmila. Son équipe de Levante, convaincante, est 6e avec 19 points mais 2 matchs en retard.

Italie : Milan bat Sassuolo et San Marino en met quatre à Bari

L’AC Milan n’a pas failli face à Sassuolo dans le match au sommet de la Serie A ce week-end. Dimanche, les Lombardes étaient sous pression après une nouvelle victoire de la Juventus (4-1 contre l’AS Roma samedi) qui donnait provisoirement six points d’avance aux Turinoises. Mais elles ont résisté et même réussi un blanchissage face à un concurrent direct (2-0). La rencontre fut accrochée et ce n’est qu’en deuxième période que l’AC Milan est parvenu à ses fins. Grâce à Valentina Giacinti (56e) et Giorgia Spinelli (76e), les Rossonere restent en embuscade au deuxième rang, à une victoire d’accrocher la première place ex-aequo.

Derrière le trio de tête, Empoli et la Fiorentina n’ont pu faire mieux que de se quitter dos-à-dos (1-1), tandis que l’Inter a perdu le bénéfice de sa victoire aux dépens de San Marino le week-end précédent. Les Milanaises se sont inclinées 0-1 contre Florentia San Gimignano qui continue sa saison en dents de scie. La défaite susmentionnée de l’AS Roma fait stagner les Giallorosse au septième rang, alors que le Hellas Verona et San Marino font la bonne opération en bas de classement. Le petit club de la république homonyme l’a emporté avec la manière 4-2 face à Pink Bari. Au doublé de Helmvall (4e, 50e), les Saint-Marinaises ont répondu par un but de Giulia Baldini (44e) et un triplé – dont deux réussites sur pénalty – de Raffaella Barbieri (64e, 73e, 82e). Enfin, le Hellas a réussi à tenir le score jusqu’au coup de sifflet final de son match face à Napoli. Evdokia Papadinova a certes réduit le score pour les Parténopéennes à la 72ème minute mais le doublé d’Asia Bragonzi aux 30èmes et 60èmes minutes s’est révélé décisif. Le championnat italien est désormais en pause jusqu’à la mi-janiver.

Portugal : le Marítimo à pleines voiles !

Toujours pas de journée régulière en Liga BPI mais des enseignements à tirer des matchs en retard qui se sont joués ce week-end. D’abord, pas de faux-pas pour le Sporting qui a bien l’intention de ne rien lâcher. Les Leoas ont écarté toutes les équipes sur leur passage et le CF Benfica (surnommé « Fofó ») en a fait les frais ce week-end (3-0). Aucune équipe de la poule Sud ne semble en mesure de leur résister alors qu’il leur reste 2 matchs contre Damaiense et le Marítimo Madeira. Et si ? Et si l’équipe qui brisera cette série de victoires était justement celle des insulaires de Madère ? Dans un calendrier chargé, elles ont disposé d’Ourém mercredi (3-1) et d’Amora dimanche (2-1). Elles sont solides 3e avec 17 points, bien positionnées dans la course aux playoffs. Derrière les surpuissants Benfica et Sporting, si une équipe peut jouer les trouble-fête au Sud, elle se situe peut-être sur une île au milieu de l’Atlantique.

Leave a Reply