À la UneActu InternationaleL'Actu

Le récap du week-end européen

Par 21/12/2020 11:53 No Comments
©FC BArcelona – twitter
À quelques jours des fêtes de fin d’année, retour sur les championnats européens qui ne sont pas encore en vacances. Allemagne, Angleterre, Espagne et Portugal sont les bons élèves qui jouaient encore ce week-end.

Allemagne : Munich plus prolifique que jamais, Hoffenheim survole Potsdam

Deux matchs clés étaient au programme de la première journée de la phase retour de Bundesliga. Le premier était le duel entre le SV Meppen et le MSV Duisbourg, décisif pour la course au maintien. Les deux équipes se sont quittées sur un match nul et vierge, ce qui a permis à Meppen, à égalité de points avec Sand, de sortir de la zone rouge grâce à un meilleur goal average. 

Autre choc de la 12e journée du championnat, le match entre le TSG Hoffenheim et la Turbine Potsdam, tous les deux en concurrence pour la Ligue des Champions. Sur leurs terres, les joueuses du TSG, perdantes au match aller, jouaient gros. Privé pour quelques temps de sa gardienne titulaire, Potsdam s’est lourdement incliné 5-0. Hoffenheim reste sur la dernière match du podium alors que la Turbine est 4e avec trois points et un match de retard sur son rival.

Autre prétendant à l’Europe, l’Eintracht Francfort s’est aussi imposé 5-0 en déplacement chez le Werder. Francfort repasse dans la première partie de tableau, à 8 points du podium. Leverkusen continue, lui, son bon début de saison en battant Fribourg (2-1). Le Bayer est 5e.

Pour terminer l’année en beauté, le Bayern Munich s’est offert sa victoire la plus large de la saison. Alors que les Bavaroises avaient remporté leur match aller 6-0, elles se sont cette fois imposées 8-0 face à Sand. Belle performance pour fêter le 200e match de Carina Wenninger sous le maillot bavarois. Son équipe est toujours première grâce à 12 victoires en 12 matchs. De son côté, le SC Sand descend à la 11e place, synonyme de relégation.

Le VfL Wolfsburg recevait, lui, le SGS Essen. Des réalisations de Wolter et Jakabfi permettent aux Louves de remporter le dernier match de l’année. Les joueuses de Stephan Lerch sont deuxièmes, à 5 longueurs du Bayern.

Le championnat allemand reprendra ses droits en février.

Angleterre : Manchester United toujours en tête avant les fêtes 

Trois matchs seulement se sont disputés ce week-end en Angleterre. Alors que les rencontres Aston Villa – West Ham et Chelsea – Tottenham ont été reportées en raison de cas positifs au coronavirus au sein des effectifs, Birmingham n’a pas pu accueillir Manchester City en raison de la pelouse, une nouvelle fois inondée.

Du côté des équipes qui jouaient, United a cartonné face à la lanterne rouge, Bristol (6-1), Leah Galton et Tobin Heath se sont offertes un doublé pour consolider la place de leader des Red Devils. L’équipe dirigée par Casey Stoney compte désormais quatre points d’avance sur Arsenal, son dauphin. Les Gunners ont elles aussi engrangé trois points face à Everton (4-0). Jennifer Beattie, qui a récemment révélé être atteinte d’un cancer du sein, a inscrit le troisième but du club londonien. Toujours privées de Valérie Gauvin, les Toffees vivent un calvaire. Elles n’ont plus gagné en championnat depuis plus de deux mois. De son côté, Reading est allé chercher la victoire à Brighton (3-1) face à un concurrent direct au classement. 

La WSL reprendra le 9 janvier, à moins que les matchs reportés se jouent avant la fin d’année. 

Espagne : Et à la fin, l’Atlético s’en sort

L’affiche de la 12ème journée du week-end espagnol était sans aucun doute le tout premier derby madrilène entre le Real et l’Atlético. L’équipe rojiblanco n’était pas dans une spirale positive après 1 seul point en deux matchs de Liga. Mais elle n’a pas tardé à ouvrir le score grâce à Merel van Dongen, dès la 5e minute sur corner. Les Merengues ont tenté de revenir dans le match mais rien n’a sur trompé Pauline Peyraud-Magnin. L’Atlético est 4e, un point derrière son vis-à-vis, 3e. Sur le terrain du CF Madrid, La Corogne arrache un nul dans le temps additionnel qui lui permet de croire encore en sa survie. C’est son troisième match d’affilée en étant invaincues, alors qu’elles avaient débuté la saison sur une série de 8 défaites.

Le Barça, qui roule sur tout le monde cette saison, prend enfin le trône de leader, grâce à leur victoire 6-0 sur le FC Séville. Dans le même temps, Tenerife a buté sur Huelva à domicile (1-1), et glisse à la deuxième place avec 27 points mais une différence de buts largement inférieure aux Catalanes (+10 contre +50). Il reste toujours 3 matchs à rattraper pour les Barcelonaises que rien ne semble arrêter. Esther González est seule meilleure buteuse (10 pions) après le pénalty qui offre la victoire à Levante contre l’Espanyol (1-0), les plaçant 6èmes. 

Portugal : La bataille du Nord fait rage, plus qu’une place à prendre au Sud

2 poules, 2 ambiances au Portugal, entre le Nord et le Sud à une journée de la fin de la saison régulière. D’abord, il y a ce qui ne change pas, à savoir le double duo de tête. Le Sporting (victoire 2-0 contre Damaiense) et Benfica (victoire (mais difficile) contre Estoril 2-0) sont incontestés au Sud. Famalicão (qui avait joué en avance) et Braga (victoire 5-0 contre Condeixa) sont incontestés au Nord. Les écarts commencent ensuite. Au Sud d’abord, le Maritimo continue sa série en arrachant un nul au mental sur le terrain de Torreense en milieu de semaine (3-3). Avec 16 points, leur ticket pour les playoffs semble en bonne voie. Mais derrière, Torreense a encore toutes ses chances avec 14 points, malgré un dernier match difficile à négocier sur le terrain d’Amora. Estoril reste en embuscade avec 11 points et un dernier match à Damaiense.

Le Nord est un casse-tête beaucoup plus compliqué, avec 5 équipes qui vont se battre pour 2 petites places. Le favori est Condeixa (3e avec 13 points) qui jouera son dernier match contre Ovarense (4e, 11 points), qui garde lui aussi toutes ses chances. Leur défaite ce week-end contre Valadares Gaia (1-2) n’est pas à leur avantage avec que Gaia est 4e avec 11 points également, et jouera son dernier match contre Boavista. Dans ce derby du Douro, Boavista garde une faible chance de qualification (7e avec 9 points). Le dernier protagoniste est le Clube de Albergaria, qui semble aussi en bonne voie (6e, 11 points) avec un dernier match contre la lanterne rouge Cadima. Tous les scénarios sont possibles pour une dernière journée qui peut être folle. RDV le 3 janvier pour les derniers matchs d’une télénovela au suspense total.