À la UneActu InternationaleL'Actu

Le récap du week-end européen

Par 26/04/2021 10:00 No Comments
Benfica est en tête de la Liga BPI – ©RSCA.BE
Si la Ligue des champions a retenu toute l’attention, les championnats européens continuaient leur périple. L’Equipière vous résume les évènements du week-end.

Angleterre: Bristol en très grand danger, Chelsea tout proche du titre

Mercredi dernier était l’heure choc que toute l’Angleterre attendait en WSL et si aucune équipe ne l’a emporté, c’est Chelsea qui en ressort avec le sourire et les effusions de joie. Après un match d’une grande qualité achevé sur un match nul deux buts partout, les Blues ne sont plus qu’à deux matchs du titre. Attention toutefois à ne pas baisser la garde car City reste en embuscade deux points derrière. 

Derrière le duo de tête, Arsenal maintient sa position en l’emportant 2-0 face à Brighton grâce à un doublé de Nobbs. Les Gunners auront l’occasion de prendre trois points d’avance sur Manchester United avec la réception de West Ham en match en retard ce mercredi. Pour les Red Devils, il faut maintenant attendre les faux pas d’Arsenal. Les Mancuniennes ont quand même fait leur part du travail face à Tottenham en s’imposant largement sur leur pelouse. Victoire 4 buts à 1 avec notamment un doublé de Toone.

En deuxième partie de tableau, on commence à rattraper les matchs en retard dus à la Covid-19. Dans le match de la peur Aston Villa et Bristol se neutralisent. Malgré deux buts d’avance à un quart d’heure de la fin, les Villans se sont fait reprendre alors qu’une victoire aurait très certainement été synonyme de maintien assuré. A égalité au nombre de points (12), mais devant à la différence de buts, Aston Villa pourrait même prendre de l’avance avec une confrontation qui sent la poudre ce mercredi. En effet, les actuelles onzième du championnat affronteront Birmingham, dixième avec deux points d’avance et qui est allé chercher un très bon match nul à Reading ce week-end. 

A noter qu’en match en retard, Villa et West Ham s’étaient séparés sur un match nul ayant permis aux Villans de dépasser Bristol. Ces mêmes Hammers qui ont obtenu un match nul sans but face à domicile dimanche face à Everton. Tout reste donc à jouer en bas de tableau même si Bristol part avec un déficit conséquent et un calendrier compliqué.

Espagne : Week-end de chocs au sommet

Alors que le FC Barcelone se déplaçait à Paris pour la demi-finale aller de Ligue des Champions, plusieurs prétendants à l’Europe se sont affrontés, et l’écart s’est creusé. 

Samedi, Levante (2e, 55 points) affrontait Granadilla (5e, 50 points). Et c’est encore une fois Esther qui a frappé. L’actuelle meilleure buteuse du championnat s’est offert deux réalisations pour donner la victoire à son équipe. Le lendemain, avait lieu un derby madrilène entre le Real (3e, 54 points) et le CFF (6e, 48 points). Si ce dernier a éliminé son adversaire il y a quelques jours en Coupe de la Reine (2-1 a.p), les Merengues ont pris leur revanche ce week-end (0-2).

La Real Sociedad (4e, 50 points) rencontrait quant à elle le Real Betis, pensionnaire de la zone rouge. Les Basques ont loupé une belle occasion de se rapprocher de la Ligue des Champions en accrochant le nul (2-2).Désormais, Levante et le Real, toujours respectivement 2e (58 points) et 3e (57 points) semblent avoir un coussin confortable par rapport à leurs poursuivants, dont le premier est désormais à six points du podium.

Pour l’Atlético, qui n’a pas joué ce week-end, l’Europe s’éloigne de plus en plus. Avec deux matchs à rattraper, les Colchoneras sont à 15 longueurs du podium.

Allemagne : Hoffenheim tombe chez un promu, Munich renoue avec la victoire

Mercredi, la Turbine Potsdam et le Bayern Munich donnaient le coup d’envoi de la 18ème journée de Bundesliga. Sur une série de deux défaites, les Bavaroises devaient se remettre sur les rails pour préparer leurs échéances de Ligue des Champions et garder leur avance en championnat. Cependant, ce sont bien les joueuses de Brandebourg qui ont ouvert la marque (6e). Rapidement revenu au score, le Bayern s’est finalement imposé (2-3), ce qui lui permet de garder sa place de leader (54 points).

Au contraire, la Turbine Potsdam voit l’Europe s’éloigner, mais peut toujours croire en sa participation à la compétition. En effet, son grand rival, le TSG Hoffenheim, s’est incliné contre le SV Meppen qui gagne des points inespérés pour le maintien (13 points). En bas de tableau, le SC Sand s’est imposé face au Werder Brême (6-1) qui avait ouvert le score dès la 2e minute. Cette victoire n’est cependant pas suffisante pour sortir Sand de la zone rouge (11 points).

Le destin du MSV Duisbourg semble quant à lui déjà scellé. Wolfsburg s’est imposé par 4 buts à 0 chez les Zebras qui ne comptent que 4 points. Les Louves sont toujours à deux longueurs de la première place.

Portugal : l’étau se resserre entre deux prétendantes, les reléguées sont connues 

Plus tôt cette semaine, Benfica atomisait Braga 4-0 en match en retard, prenant ainsi deix points d’avance sur le Sporting avec un match en plus. Tous les regards étaient donc tournés sur le choc contre l’autre grosse équipe du nord : Famalicão, qui tenait peut-être là sa dernière chance de rester dans le wagon de tête. Chance qu’elles n’ont pas su saisir, avec une victoire 3-1 des Benfiquistes, qui les laissent provisoirement en tête. Car dans l’autre match à surveiller, le Sporting a fait exploser Albergaria avec une victoire 8-0. Benfica a deux points d’avance mais un match en plus. Tout pourrait se jouer le 23 mai lors d’un derby de Lisbonne décisif.

La vraie surprise est venue là où on ne l’attendait pas ce week-end. Torreense, très en difficulté et sur une série de 13 matchs sans victoire, est venu tout simplement à bout de l’ogre du SC Braga, avec une victoire 3-2. Les Bracarenses chutent de très haut, la quatrième place leur semblant désormais promise. 

Dans l’autre partie du championnat, on connaît désormais les reléguées. Cadima, Fiaes, A-dos-Francos et le CF Benfica évolueront l’année prochaine en deuxième division. Quatre équipes ont en revanche définitivement sauvé leur peau : Valadares, Boavista, Amora et surtout l’Atlético Ouriense, à la faveur d’une victoire in extremis (1-0) contre Amora, privant pour l’instant Estoril du maintien. Des plays-downs sont encore à jouer, mais l’horizon devient de plus en plus clair sur les participantes de la prochaine saison en Liga BPI.

Pologne : chacun à sa place

Pour la 17e journée de championnat, le haut affrontait le bas de tableau. C’était l’occasion  pour faire des miracles. Pourtant, c’est sans surprises que se sont déroulées les rencontres du week-end. Ainsi, Czarni Sosnowiec (1er au classement) ont logiquement vaincu ROW Rybnik et le Medyk Konin (3e) s’est défait du LOTOS Gdańsk, tous deux avec un score de 3-0. De même, SMS Lódź (2e) a écrasé Rolnik Biedrzychowice 9-0 ! Górnik Łęczna s’est aussi imposé 6-1 à Katowice et Śląlsk Wrocław sur le plus petit des scores contre Bydgoszcz. Seul match nul de la journée, la rencontre entre Cracovie et Szczecin a été prolifique avec 3 buts marqués de chaque côté. Un résultat peu rassurant pour UJ Kraków qui a pourtant 9 points de plus que son adversaire.

Leave a Reply