À la UneActu InternationaleL'Actu

Le récap du week-end européen

Par 10/05/2021 10:00 mai 16th, 2021 No Comments
Le Juve a remporté son quatrième Scudetto – ©Juventus (Twitter)
C’était le week-end des sacres en Europe. Trois équipes ont obtenu la couronne de champion en leurs terres. Mais d’autres ont également connu de belles déceptions. Débrief. 

Chelsea champion d’Angleterre !

Pour la deuxième année consécutive Chelsea remporte la Women’s Super League et devient champion d’Angleterre. Les joueuses de Londres savaient ce qu’il fallait faire pour s’assurer du titre et ont parfaitement appréhendé leur rencontre face à Reading. Une superbe victoire cinq buts à rien est venue ponctuer une saison qui pourrait être historique pour le club. Chelsea a notamment pu compter sur Kirby (2 buts et une passe décisive cet après-midi) et Sam Kerr buteuse et double passeuse encore aujourd’hui. Leupolz et Cuthbert ont aussi marqué face à Reading qui finit septième du championnat.  

Les dauphines mancuniennes de City ont quant à elles eu bien plus de mal face à West Ham qui n’était pas encore assuré de son maintien. Une victoire 1-0  pour laquelle il aura fallu tirer 22 fois au but. Malgré deux penalties manqués par Mewis et Lavelle, c’est White qui a inscrit le but victorieux des Sky Blues. Derrière le duo de tête, Arsenal ne finit pas le championnat de la meilleure des façons en se neutralisant avec Aston Villa, 0-0. Les Gunners assurent toutefois leur qualification en Ligue des Champions pour la prochaine saison et c’est l’essentiel pour une formation en retard sur les places qualificatives il y a encore peu de temps de cela. Pour Aston Villa, c’est un “ouf” de soulagement avec le maintien assuré cet après-midi. Au pied du podium, Manchester United pourra regretter ses errances de la deuxième partie de saison et ne se consolera pas avec sa victoire du jour face à Everton (2-0).  Toone et Hanson ont marqué pour la dernière à domicile des Red Devils cette saison.

Pour Birmingham en revanche, la journée a été plus heureuse. Maintien en poche malgré la défaite face à Tottenham et le point perdu dans la semaine. Tout en bas du classement, Bristol n’a pu faire le nécessaire pour s’imposer et se sauver dans l’élite nationale. Défaite trois buts à un face à Brighton avec notamment un but de Maya le Tissier. Champion de D2, c’est Leicester qui remplacera Bristol en première division l’année prochaine !

Espagne : Le nul de Levante fait le bonheur du Barça, l’Atlético renoue avec la victoire

En déplacement à Tenerife, le Barça s’est contenté d’un but signé par l’espoir catalan Bruna Vilamala pour glaner sa 26e victoire de la saison. En parallèle, Levante, dauphin de Primera Iberdrola a concédé le nul à Barcelone face à l’Espanyol. Cette opération permet à l’équipe de Lluis Cortés d’être sacrée championne d’Espagne pour la deuxième année consécutive. Le Barça aura rendez-vous avec l’Histoire le week-end prochain et tentera de décrocher sa première Ligue des Champions face à Chelsea.

Face au Rayo Vallecano, le Real a confirmé son statut de troisième avec une large victoire (0-3). Ses poursuivants, la Real Sociedad et l’Union Deportiva Granadilla Tenerife, se sont eux tous inclinés (respectivement 2-1 et 0-1) et sont désormais à plus de 10 longueurs du podium.

À la 6e place, le Madrid CFF recevait l’Atletico pour le second derby madrilène. Et les Rojiblancas ont retrouvé le goût de la victoire grâce à un but de Ludmila dans les dernières minutes du temps réglementaire. Avec deux matchs de retard, elles sont toujours à la 7e place (46 points) à 15 longueurs de l’Europe.

Allemagne : Munich et Wolfsburg se neutralisent, Brême respire, Hoffenheim cale

Ce dimanche, tous les regards étaient tournés vers Wolfsburg où les Louves recevaient le Bayern. Deux points séparaient les deux équipes avant le coup d’envoi de ce match déterminant pour connaître l’identité du futur champion de Bundesliga. À la demi-heure de jeu, Sydney Lohmann a fait trembler les filets en reprenant le ballon dégagé par Lena Oberdorf sur un coup-franc de Lina Magull. Les Bavaroises comptaient donc virtuellement 4 points d’avance. Mais il fallait tenir.

Alors que la pression était grandissante, le Bayern a cédé en fin de match sur coup de pied arrêté. Un corner remis par Dominique Janssen a trouvé la tête d’Ewa Pajor, seule devant le but (81e). Wolfsburg reprenait alors espoir de gagner le match pour passer devant au classement. Les deux équipes se sont finalement quittées sur un score nul, qui fait les affaires du Bayern qui compte deux points d’avance sur son concurrent.

Après avoir battu Munich, le TSG Hoffenheim a enchaîné un deuxième match sans victoire, de nouveau face à une équipe de bas de tableau. Cette fois-ci, c’est le SC Sand qui a sévi, et pourtant le TSG n’a pas manqué d’occasions. Ce match nul s’avère essentiel dans la course au maintien puisque Sand est toujours à 2 points de Meppen. Ce dernier a obtenu le match nul face à Leverkusen (2-2). Malgré ce résultat, le “Bayer” (33 points) peut continuer à penser à l’Europe en espérant deux faux pas d’Hoffenheim (38 points).

Autre choc, cette fois-ci en bas de tableau dans lequel Duisbourg recevait Brême. Grâce à une victoire 1-2, le Werder est mathématiquement maintenu et continuera son aventure dans l’élite la saison prochaine. Le match entre la Turbine Potsdam et l’Eintracht Francfort a lui été reporté à cause d’un cas de Covid-19 dans les rangs francfortois.

Italie : Et de quatre pour la Juventus !

Comme pressenti, la Juventus a remporté son quatrième titre national à domicile ce week-end en battant Napoli 2-0. Comme un symbole, c’est l’actuelle meilleure buteuse du championnat Cristiana Girelli qui a ouvert la marque à la 19ème minute. Elle a été imitée dix minutes plus tard par Barbara Bonansea qui a scellé le score et le destin des Bianconere cette saison.

Si le champion 2020-2021 est désormais connu, il reste encore du suspense à plusieurs niveaux, à commencer par la deuxième place. En effet, l’AC Milan a subi une surprenante défaite (1-3) à domicile contre la Fiorentina. Prises à froid par le but de Daniela Sabatino après huit minutes, les Milanaises ont ensuite été réduites à dix après l’expulsion de leur gardienne Maria Korenciova pour une faute de dernier recours (14e). Sara Baldi a doublé la mise pour la Viola avant que Valeria Giacinti ne réduise l’écart. Mais l’infériorité numérique s’est fait sentir au fil du match et c’est Valery Vigilucci qui a fini par marquer le but décisif (81e). Ce revers, conjugué à la chiche victoire de Sassuolo contre Pink Bari (1-0), permet aux Neroverde de croire encore à une qualification en Ligue des Champions. Ces dernières comptent trois points de retard sur l’AC Milan qu’elles recevront le week-end prochain pour une confrontation qui vaudra son pesant de cacahuètes.

Enfin, si Pink Bari n’échappera pas à la relégation en Serie B, l’équipe qui la rejoindra dans sa chute n’est pas encore connue. San Marino, qui a été étrillé par l’Inter 5-2, peut encore sauver sa place dans l’élite. Le représentant de la petite enclave ne compte en effet que trois unités de retard sur Napoli, défait donc par la Juventus. Mais il aura fort à faire puisque même s’il devrait battre Pink Bari, il affrontera la Fiorentina en clôture de saison. Quant à Napoli, il doit encore jouer contre le Hellas Verona ainsi que l’AS Roma. On peut s’attendre à une victoire et une défaite de chaque côté ce qui devrait, a priori, sauver la saison de Napoli au détriment de San Marino.

Suisse : statu quo en tête de l’AXA Women’s Super League

Le suspense reste entier en Suisse après la 24ème ronde du championnat. Zurich, d’abord, a renoué avec la victoire même si celle-ci a été tout sauf rassurante. Après le nul face à Grasshopper le week-end dernier, les Zurichoises ont gagné d’une seule longueur (2-1) face à Lugano, équipe la plus faible du championnat. Pire encore, elles ont semblé se reposer sur leurs lauriers en menant 2-0 après 34 minutes grâce au doublé d’Oninyechi Zogg. Mathilda Andreoli a réduit l’écart juste avant la pause et ce score aura fait trembler les dauphines de Servette jusqu’au bout.

Servette, justement, n’a pas failli en se déplaçant à Lucerne et en s’imposant 3-1. La victoire semblait se dessiner tranquillement grâce à un doublé de Sandy Maendly (21e, 37e). Mais les Genevoises se sont fait peur toutes seules en fin de rencontre lorsqu’une erreur défensive a permis à Svenja Fölmli de battre Gaëlle Thalmann (87e). Le doute n’aura pas hanté longtemps les Grenat puisque sur l’engagement suivant, Marta Peiro Gimenez redonnait deux buts d’avance à Servette en inscrivant le dernier but de la rencontre. Avec sept points d’avance à quatre matchs du terme de la saison, le titre se rapproche lentement mais sûrement de Genève.

Grasshopper termine bien sa saison avec deux bons résultats consécutifs. Au match nul obtenu contre Zurich a succédé une victoire à Berne face à Young Boys 2-1. Les Bernoises subissent ainsi un petit coup d’arrêt après avoir enchaîné trois succès de suite. Scénario inverse pour le FC Bâle qui ne parvient plus à gagner depuis trois rencontres. Après avoir perdu contre Young Boys et Lucerne, les Rhénanes ont péniblement partagé l’enjeu 2-2 contre le FC St.Gall-Staad en cette fin de semaine.

Pologne : plus que quelques matchs pour tout déterminer

À trois matchs de la fin du championnat, Czarni Sosnowiec tient Łódź à une distance confortable en tête du classement. Ce week-end, les deux équipes ont remporté leurs matchs respectifs sur le plut petit des scores. Elles ont joué respectivement contre UJ Kraków et Lotos Gdańsk.

Juste derrière, le Górnik Łęczna (trois points derrière) et le Medyk Konin se disputent la quatrième place. Si Górnik peut encore espérer, atteindre la troisième place du podium, sont sort pourrait bien être déterminé lors du duel contre Łódź lors de la dernière journée d’Ekstraliga. Quant à Konin, il rencontrera le troisième du classement la semaine prochaine. Des matchs importants attendent donc les deux équipes, après qu’elles aient largement remporté leurs rencontres de ce week-end.

En milieu de tableau, Olimpia Szczecin a tenu tête à GKS Katowice malgré 11 points d’écart au classement, sans pourtant réussir à remporter la partie (3-2). Sans surprise, Śląsk Wrocław aquant à lui battu Rolnik B.Głogówek sur un score de 3-0.

En bas de tableau, ROW Rybnik et Rolnik B.Głogówek ont enchaîné leurs énièmes défaites. Avec 4 et 2 points au compteur, la relégation des deux équipes en ligue inférieure leur est inévitable.