Actu InternationaleL'Actu

Le récap du week-end européen

Par 16/11/2020 08:00 No Comments
©photo : Alberto Molina / Atlético Madrid
Ce week-end rimait avec derbys en Angleterre et au Portugal. En Belgique et en Italie le podium se détachait du peloton. Pendant que la routine battait son plein en Espagne, le Bayern marchait sur Wolfsbug en Allemagne. Récap du week-end européen, en passant par la Suisse.

Angleterre : après son nul face à City, Manchester United est toujours leader 

La 7e journée de la WSL a été synonyme de week-end de derbies en Angleterre ! Et le plus palpitant a clairement été celui opposant les deux équipes de Manchester. United, leader surprise après sa victoire face à Arsenal (1-0), recevait une équipe de City prête à en découdre. Les Citizens n’ont pas tardé à le démontrer, dominant nettement la première partie avec, à la clé, une avance de deux buts à la pause (Kelly 8e, Coombs 45e+1). Mais au retour des vestiaires, le match a basculé à l’avantage des Red Devils. Heath, d’une superbe frappe (54e), a remis ses coéquipières dans le sens de la marche, avant qu’Hanson n’égalise (74e), pour une fin de match complètement folle. Les deux équipes se sont finalement séparées sur un match nul (2-2), une nouvelle belle opération pour Manchester United, qui reste leader, puisqu’Arsenal n’a pas su préserver sa longueur d’avance face Chelsea (1-1). Après 80 minutes décevantes de part et d’autre, les Gunners avaient pourtant fait le plus dur grâce à Mead (86e). Mais derrière, les Blues, un poil chanceuses, ont égalisé dans la foulée sur un c.s.c de Wubben-Moy (90e). 

Le troisième derby a opposé Aston Villa à Birmingham. Malgré treize joueuses alignées sur la feuille de match, en raison d’une hécatombe de blessées, les Blues sont parvenues à ramener trois points précieux (1-0). Le promu (10e), est au coude-à-coude avec Tottenham qui, malgré la première titularisation d’Alex Morgan, n’a pas été en mesure de l’emporter. Bristol (2-2), glane ainsi son premier point de la saison. Le maintien se joue également avec West Ham, battu sur sa pelouse par Brighton (0-1), et qui ne compte dorénavant que trois points d’avance sur la lanterne rouge. Enfin, sans Valérie Gauvin blessée et absente pour deux mois, Everton est définitivement à l’arrêt. Les Toffees ont enchaîné face à Reading (1-1) un troisième match sans victoire. 

Allemagne : Le Bayern s’envole, Potsdam prend de l’avance dans la course à l’Europe

Le Bayern confirme son début de saison dominateur en disposant des championnes en titre à domicile par un score sans appel (4-1). Neuf victoires en neuf matchs permettent aux Bavaroises de rester seules en tête du championnat avec 27 points. Seule ombre au tableau, le premier but encaissé de la saison. Wolfsburg est deuxième avec 22 points.

Un autre match capital était au programme de cette 9e journée de Bundesliga : la rencontre entre l’Eintracht Francfort et la Turbine Potsdam pour la course à la troisième place. Dans un match qui a mis longtemps à se décanter, les joueuses de la Turbine se sont imposées sur la plus petite des marges grâce à Chmielinski (76e). Potsdam se maintient à la troisième place avec 19 points et conforte son avance pour la qualification à la Ligue des Champions. L’Eintracht recule à la 5e place du classement, à cinq longueurs de la dernière marche du podium.

Hoffenheim se déplaçait à Sand. Un but de Beuschlein et un doublé de Billa ont permis aux joueuses du TSG de poursuivre leur série de victoires. Suite à la défaite de Francfort, Hoffenheim monte à la 4e place à 3 points de Potsdam. Face à Meppen, le Bayer Leverkusen s’est aussi imposé 3-0. Avec le même nombre de points que l’Eintracht, Leverkusen grimpe à la 6e place. Brême poursuit son bon début de saison. Après ses victoires face à Meppen et Sand, le promu s’est à nouveau imposé chez lui, cette fois face au MSV Duisbourg (5-3). Le Werder Brême est 9e. Le SGS Essen et le SC Fribourg se sont, eux, quittés sur un score nul et vierge. Les deux équipes sont respectivement 8e et 7e.

Espagne : pas de surprises dans la Liga Iberdrola

En cette huitième journée de championnat, tout a roulé comme sur des roulettes pour les clubs en haut de tableau. Respectivement premier et deuxième au classement, et l’Atlético de Madrid ont remporté leurs matchs. Alors que les premières enchaînaient une énième victoire d’affilée (2-0 contre Escuelas de Futbol Logroño), les Madrilènes se sont bien remises (4-1 contre le Real Betis) de leur défaite de mercredi contre Barcelone. Ces dernières n’ont d’ailleurs pas joué ce week-end, et se placent à la troisième position avec 5 matchs au compteur.
De leur côté, le Levante (9e au classement) et Séville (7e au classement) ont également fait de beaux scores. Les deux équipes se défaisaient respectivement du Deportivo (4-1) et du Reial Club Deportiu Espanyol de Barcelona (3-0). Les autres matchs de la journée se sont terminés sur le plus petit des scores avec des victoires pour le Real Madrid, la Real Sociedad et Valencie.

Italie : le podium se détache, San Marino grappille un nouveau point

Contraint au match nul 1-1 par l’Inter, Empoli laisse la Juventus, l’AC Milan et Sassuolo se détacher aux trois premières places. Après l’ouverture du score de Gloria Marinelli (51e), Cecilia Prugna a ramené les Toscanes à égalité à la 58ème minute grâce à un pénalty. Mais, grâce au sang frais amené en fin de rencontre, les Milanaises ont tenu le choc et six points séparent désormais Empoli, quatrième, de Sassuolo, troisième. Ce dernier s’est bien repris après sa défaite contre le leader bianconero en infligeant un cinglant 4-1 au Hellas Verona. La réussite de Francesca Papaleo (56e, pén.) fut bien insignifiante face au doublé de Kamila Dubcova (16e, 46e), et aux buts de Valeria Pirone (67e) et Haley Bugeja (75e, pén.). À 16 ans, elle n’en finit plus de briller sur les pelouses transalpines pour sa première saison.

 L’AC Milan, quant à lui, continue son petit bonhomme de chemin avec une nouvelle victoire (1-0), la septième en huit rencontres. C’est l’AS Roma cette fois qui a fait les frais de la bonne forme des Lombardes. L’expulsion de Rachele Baldi à la 55ème minute ne les a pas aidées et le pénalty transformé par Valeria Giacinti (70e) a terminé d’achever leurs derniers espoirs de décrocher un bon résultat. Seule équipe encore invaincue, la Juventus semble se diriger tout droit vers un nouveau titre cette saison. Après n’avoir fait qu’une bouchée d’un de ses principaux concurrents le week-end passé (victoire 4-0 contre Sassuolo), la Vieille Dame est allée s’imposer 2-1 sur le terrain de Florentia San Gimignano, qui avait pourtant ouvert le score par l’intermédiaire de Florin Wagner à la 44ème minute. Mais Arianna Caruso (54e) et Cristiana Girelli (57e, pén.) ont renversé le match en quelques minutes. 

Grâce à son but, Girelli prend la tête du classement des meilleures buteuses, à égalité avec Daniela Sabatino de la Fiorentina (huit buts chacune). La Fiorentina, justement, a battu Pink Bari 2-0 (Sabatino a marqué à la 33ème minute) et revient à la hauteur d’Empoli avec treize points. Enfin, San Marino Academy a résisté contre Napoli (0-0) et compte désormais cinq unités au classement. La Serie A se met désormais en pause et sera de retour le week-end des 5 et 6 décembre prochains.

Portugal : le derby pour le Sporting, début de doutes pour Benfica ? 

L’affiche du week-end au Portugal, et peut-être même l’affiche de la saison, se déroulait sur les rives du Tage avec le derby de Lisbonne entre Benfica et le Sporting. D’une frappe absolument sublime, Ana Capeta a ouvert la marque pour le Sporting en première période. Aux retours des vestiaires, l’internationale portugaise a décoché un véritable boulet de canon pour amener le score à 2-0. Une erreur défensive a fini d’enterrer les Aigles de Benfica. Score final 3-0 pour les Lionnes. Deux enseignements seront à tirer de ce match. Le premier est que le Sporting prend seul les rênes de la poule Sud et donne le signal fort qu’elles sont l’équipe à abattre au Portugal. Le second est que Benfica confirme sa difficulté dans les gros matchs. Sa première défaite de la saison arrive sans doute au pire moment : elles jouent mercredi contre Anderlecht en Ligue des Champions où elles n’auront pas le droit à l’erreur sous peine de dire adieu à l’Europe. 

Dans les autres matchs de la poule Sud, Ourém a gagné ses premiers points contre le CF Benfica (3-1), Estoril est 3e avec 10 points après sa victoire contre A-dos-Francos (1-3) et il y a maintenant deux équipes à 9 points, Amora et Damaiense. La bataille pour les play-offs sera rude. 

Au Nord, Braga (victoire 4-0 contre Cadima) et Famalicão (victoire 3-0 à Fiaes) confirment. Plus tôt dans la semaine, le promu Famalicão avait, à l’extérieur, battu 1-2 Braga, prenant seul la tête de la poule Nord et confirmant son excellent début de saison. 5 points derrière Braga, Condeixa confirme avec sa victoire 2-1 à Gaia. Elles ont 13 points et mettent à distance Valadares Gaia (7 points), devancé par Ovarense (4e avec 10 points) et Albergaria (5e avec 8 points). 

Suisse : coup d’arrêt pour le FC Bâle, Servette et Zurich renouent avec des scores fleuves

Dans le duel des équipes auxquelles le week-end dernier avait été favorable, c’est Young Boys qui a pris le meilleur sur le FC Bâle 4-3. Ce sont pourtant les Rhénanes, hôtes de cette rencontre alléchante, qui avaient lancé les hostilités en menant 2-1 après dix minutes. Riola Xhemaili ouvrait le score de la tête (7e) avant que Nadine Riesen n’égalise (8e) puis que Melanie Huber ne redonne l’avantage aux Rotblau (10e). Il ne fallait pas arriver en retard, ce dimanche, au Leichtathletik-Stadion de Bâle. Après un petit quart d’heure à reprendre leur souffle, les deux adversaires se répondaient à nouveau coup sur coup. Le coup franc de Leana Zaugg (24e) ramenait Young Boys à 2-2 mais ce score ne tenait que quelques minutes puisque Eszter Csigi marquait le troisième but bâlois à la 26ème minute. Au retour des vestiaires (45e), la très efficace Stefanie da Eira égalisait à nouveau pour les Bernoises avant de marquer le but décisif de la tête à la 73ème minute. Grâce à ce succès, Young Boys compte désormais le même nombre de points que son adversaire du week-end, à cinq unités de Servette.

Après son surprenant 0-0 face à Grasshopper, le club genevois n’a laissé aucune chance cette fois au FC St.Gall-Staad qui est reparti de la ville du bout du Lac Léman avec une lourde défaite 0-4. Les buts servettiens sont signés Sandy Maendly (35e), Amira Arfaoui (54e, 71e) et Marta Peiro Gimenez (81e). Le FC Zurich a, lui aussi, repris des couleurs en cette mi-novembre 2020. Barla Deplazes (10e), Julia Stierli (21e, 90+3e), Fabienne Humm (58e) et Lesley Ramseier (63e) lui ont permis de remporter le derby face à Grasshopper 5-1. Enfin, bourreau du club le plus titré de Suisse le week-end dernier, le FC Lucerne a enchaîné en disposant du FC Lugano 5-0. Svenja Fölmli et Irina Pando ont chacune inscrit un doublé et Julia Höltschi est venue compléter la liste des buteuses de la rencontre.

Belgique : Anderlecht et le Standard creusent l’écart

En Super League belge cette semaine, c’était l’heure des chocs entre cadors.  Anderlecht (1er) recevait la Gantoise (3e) et le Standard de Liège (2e) accueillait Bruges (4e). Et sans surprise, la logique a été respectée. Les deux leaders du championnat s’envolent. Les Mauves d’Anderlecht n’ont fait qu’une bouchée de la Gantoise (5-0). Après sept journées, elles comptent 21 points et ont des statistiques impressionnantes (45 buts pour, 2 buts contre). Les grandes favorites de ce championnat sont confortablement installées leaders. 

De son côté, le Standard a difficilement battu Bruges (2-1), mais réalise la bonne opération du week-end. Les visiteuses avaient pourtant ouvert le score, avant que Sylke Calleeuw (28 ans) ne marque par deux fois en trois minutes (59e, 62e) pour offrir la victoire à Liège. 

Chez les mal classés, Charleroi a encore concédé une lourde défaite, cette fois 0-7 à Louvain. L’équipe wallonne est bonne dernière du classement avec un seul petit point.  VCD Alost (9e) et Zulte Waregem (8e) ont fait match nul (1-1), et Femina White Star a battu Genk (2-0). Début de la prochaine journée vendredi soir prochain.