À la UneÉquipe de FranceL'Actu

Les Bleues battent l’Autriche et se qualifient pour l’Euro !

© Mickaël Guay
Opposée à l’Autriche à Guingamp, l’Équipe de France n’avait pas le droit à l’erreur et se devait de l’emporter pour disputer l’Euro en 2022. Auteures d’un match plein, les Bleues s’imposent logiquement (3-0) et décrochent leur billet pour le tournoi continental.

Un premier acte maîtrisé par les Bleues

Loin d’être inhibées par l’enjeu, les Bleues démarraient le match pied au plancher et se procuraient la première véritable occasion par sur une frappe trop croisée de Sakina Karchaoui (2e). En face, les Autrichiennes défendaient en bloc bas, laissant la mainmise aux joueuses de Corinne Diacre. Les Tricolores s’efforçaient alors de passer par les couloirs et multipliaient les centres obtenant plusieurs corner. Sur le troisième de la rencontre, frappé fort par Amel Majri, l’inévitable Wendie Renard trouvait la faille d’une tête puissante (1-0, 10e). 

Fort de ce premier but, l’Équipe de France construisait tranquillement ses attaques. Très en vue dans sur l’aile droite, Grace Geyoro, sur une ouverture d’Amel Majri, se projetait dans le dos de la défense pour défier Manuela Zinsberger. Malheureusement pour les Bleues, la frappe de la parisienne manquait de puissance et était repoussée sans difficulté par la portière autrichienne (17e). 

En maîtrise totale, la France se mettait finalement à l’abri à la demi-heure de jeu. Sur un énième centre côté droit de Delphine Cascarino, Marie-Antoinette Katoto, libérée du marquage autrichien au point de penalty, doublait la mise d’une tête croisée avec l’aide de la barre (2-0, 27e). Dos au mur, l’Autriche se projetait enfin et se procurait deux corners consécutivement (30e, 31e). Sans danger pour des Bleues bien en place, qui auraient même pu inscrire un troisième but avant la pause. À la faveur d’un une-deux avec Amel Majri, Sakina Karchaoui pénétrait à gauche dans la surface et centrait fort sur Manuela Zinsgerberg, vigilante (38e). L’essentiel était assuré pour les protégées de Corinne Diacre qui rentraient aux vestiaires avec un pied à l’Euro.

Katoto fait le show, la France à l’Euro 

Au retour des vestiaires, le bloc autrichien se plaçait plus haut, sans parvenir à contrecarrer les plans des Tricolores qui maintenaient le ballon dans la moitié de terrain adverse. À la suite d’une folle chevauchée de Sakina Karchaoui, Marie-Antoinette Katoto passait même tout près du doublé, sa frappe heurtant le poteau (50e). Les tentatives françaises se multipliaient et il fallait un sauvetage sur la ligne pour empêcher Wendie Renard de marquer à nouveau d’une tête sur corner (58e). 

Pas rassasiées, les Françaises poussaient pour  marquer à nouveau. Dans tous les coups, Katoto débordait à droite et voyait son centre dévié par Kenza Dali vers Delphine Cascarino. La Lyonnaise crochetait son vis-à-vis et envoyait un missile sur le poteau autrichien (68e). Peu après, la Lyonnaise sortait du rectangle vert remplacée par Clara Mateo (70e). Pour sa première sélection en bleu, la joueuse du Paris FC talonnait un nouveau corner d’Amel Majri, mal frappé à mi-hauteur, pour l’opportuniste Katoto qui inscrivait enfin le troisième but français au deuxième poteau (3-0, 73e). Sonnées, les Autrichiennes tentaient néanmoins de réagir par l’intermédiaire de Lisa Kolb qui butait sur une Eve Périsset autoritaire (75e). Si Amel Majri de la tête pensait inscrire un quatrième but (90e), refusé pour hors-jeu, les Françaises pouvaient avoir le sourire au coup de sifflet final. 

Frustrées par le match nul en Autriche il y a un mois (0-0), les Bleues ont su réagir pour s’imposer avec la manière. Emmenées par une Marie-Antoinette Katoto des grands soirs, les Bleues décrochent leur billet pour l’Euro 2022, en Angleterre. Une qualification attendue et bienvenue dans un contexte de tensions au sein et autour du groupe France.