À la UneActu Équipe de FranceL'Actu

Les Bleues surclassent la Macédoine du Nord (7-0)

Par 22/09/2020 23:40 No Comments
Bleues - Images FFF / Guillaume Bigot
©Images FFF / Guillaume Bigot
Pour clôturer cette semaine de trêve internationale, l’Équipe de France a facilement disposé de la Macédoine du Nord à Skopje (7-0). Avec un match en retard, les Bleues sont deuxième de leur groupe, trois points derrière l’Autriche, adversaire qu’elles retrouveront le 27 octobre prochain pour le choc du groupe G.

La route vers l’Euro 2021 (reporté en 2022) s’est poursuivie ce mardi pour les Bleues. La troupe de Corinne Diacre avait posé ses valises à Skopje pour affronter la Macédoine du Nord, privée de sept joueuses récemments positives au Covid-19. Pour cette toute première confrontation entre les deux nations, les Bleues ont imposé leur rythme dès l’entame. Bien installées dans la moitié de terrain de leurs hôtes du soir, elles n’ont pas attendu avant de multiplier les attaques en direction des cages de Viktorija Panchurova. 

Record égalé puis battu pour Le Sommer 

À la 14ème minute, Eugénie Le Sommer tirait un magnifique coup franc qui allait directement se loger dans les filets adverses pour donner l’avantage aux Bleues. Après quatre matchs sans marquer en sélection, avec cette réalisation, la Bretonne est venue égaler le record de buts en sélection de Marinette Pichon (81 buts) après lequel elle courait depuis un moment. A peine quelques minutes plus tard (18e), la numéro 9 française transformait un penalty et inscrivait définitivement son nom dans l’histoire de l’Équipe de France féminine en dépassant ce record. Événement non négligeable, la joueuse est devenue ce soir, la meilleure buteuse de l’histoire des Bleues

Dominantes face à des Macédoniennes déjà en souffrance, les Bleues creusaient encore un peu plus l’écart grâce à un but de Marie-Antoinette Katoto, très bien servie par Delphine Cascarino (21e). La première période s’achevait sur une avance de trois buts pour les Françaises. 

Au retour des vestiaires, le jeu recommençait sur les chapeaux de roues. Les Tricolores multipliaient les assauts et les occasions mais les poteaux venaient sauver à deux reprises la portière macédonienne (54e et 55e). Finalement, pour sa dernière action avant son remplacement par Ouleymata Sarr, Katoto trouvait le chemin des filets pour la deuxième fois de la soirée (51e) et alourdissait un peu plus la note pour les Rouges et Jaunes. 

Premiers buts en Bleues pour Torrent et De Almeida

Comme en première période, ayant élu domicile dans le camp adverse, l’effectif de Corinne Diacre continuait de malmener la défense menée par Sara Kolarovska sans pour autant arriver à concrétiser. A la 78ème minute, Marion Torrent débloquait son compteur de buts en sélection et trompait la gardienne macédonienne d’une frappe puissante depuis l’entrée de la surface. Une dizaine de minutes plus tard (82e), après une faute d’Ulza Maksuti sur Perle Morroni, Viviane Asseyi prenait à son tour ses responsabilités et transformait un penalty d’un contre-pied magnifiquement exécuté. Malgré les six buts d’avance, la défenseure Elisa De Almeida (3 sélections) voulait participer à la fête et, à l’instar de sa coéquipière montpelliéraine, elle marquait son tout premier but sous le maillot bleu dans le temps additionnel. La rencontre s’achevait finalement sur ce score fleuve de 7 à 0. 

Une performance rassurante pour les Bleues qui ont montré une belle maîtrise, certes face à une très faible équipe de Macédoine du Nord, 125e au classement FIFA. Rendez-vous le 23 octobre prochain pour le match retour contre les Macédoniennes avant de voir ce que les Bleues auront à proposer contre l’Autriche, première du groupe, le 27 octobre .