Actu Équipe de FranceL'Actu

Les enseignements de la liste de Corinne Diacre

Par 27/02/2020 08:00 mai 8th, 2020 No Comments
Ce mercredi à 11h30, la sélectionneure de l’Équipe de France a convoqué ses 23 Bleues pour la première édition du Tournoi de France. Entre projection sur l’Euro 2021 et stabilité nécessaire, Corinne Diacre a dû faire des choix. Explications.

C’est dans le nord de la France -à Calais et Valenciennes-, que va se dérouler cette toute nouvelle compétition, au cours de laquelle les Bleues vont être confrontées au gratin du football mondial. Elle seront opposées tour à tour au Canada (le 4 mars), au Brésil (le 7 mars) et aux Pays-Bas (le 10 mars).

Absence confirmée de Gaëtane Thiney

Pour sa conférence de presse au siège de la Fédération Française de Football, c’est une sélectionneure très détendue et souriante qui pendant plus d’une demi-heure a expliqué et justifié ses choix ; et les décisions fortes, qu’elle a prises. La plus marquante de toutes, c’est sans aucun doute l’absence de Gaëtane Thiney dans la liste des 23. Si Corinne Diacre assure que cela n’est pas lié aux récentes déclarations à l’AFP et Canal+ de la capitaine du Paris FC, – dans lesquelles elle a notamment critiqué le management de Corinne Diacre – cela ressemble tout de même fortement à une punition. L’ancienne coach de Clermont a néanmoins tenu à clarifier les choses : les deux femmes s’étaient rencontrées en novembre pour évoquer l’avenir international incertain de la milieu de terrain au 163 sélections en bleu. Et pour cause, l’Euro 2021 approche et Corinne Diacre lui aurait signifié sa volonté de rajeunir l’effectif. La sélectionneure a tenu à préciser que la porte n’était pas totalement fermée pour la meneuse tricolore.

Deux retours de longue date

Cette liste est également marquée par le retour de deux anciennes : Ouleymata Sarr et Estelle Cascarino. Pour l’attaquante des Girondins de Bordeaux, elle n’avait plus revêtu le maillot bleu depuis avril 2018. Après des performances remarquées, notamment un triplé en  quart de finale de Coupe de France contre Montpellier – qui lui avait valu d’être nommée joueuse de la semaine dernière par l’Equipière – sa sélectionneure n’a pas hésité à tarir d’éloges à son égard : “Ouleymata a fait de grosses performances ces dernières semaines. J’ai vu une autre joueuse, qui a l’air d’être moins gênée par les pépins physiques. Ses récentes performances sont assez impressionnantes” s’est félicitée l’ancienne capitaine de Soyaux. En ce qui concerne la seconde, elle fêtera seulement sa deuxième sélection, après un match amical contre le Ghana gagné 8-0 en octobre 2017 . Nul doute que sa prestation défensive contre Lyon en janvier (ndlr : 1-1) – rencontre à laquelle Corinne Diacre avait assisté – a pesé dans ses choix. “Elle n’a pas joué tout de suite en début de saison. J’ai trouvé quelqu’un de plus mature, du fait peut-être qu’elle ait progressé athlétiquement. Je pense que le travail qui est fait avec le coach Martinez Losa paie aussi. J’ai voulu la revoir au niveau international” a t-elle expliqué à la vingtaine de journalistes présents sur place.

Quatre bordelaises, un record pour le club

La superbe saison des girondines n’impressionne visiblement pas seulement les amateurs de football féminin. Les prouesses réalisées par la troupe de Pedro Martinez Losa a aussi  marqué les esprits de Corinne Diacre, qui a décidé d’en sélectionner quatre pour ce tournoi. Il s’agit tout simplement d’un record pour le club. Aux habituées de la tunique bleue, Viviane Asseyi et Charlotte Bilbault s’ajoutent donc Estelle Cascarino et Ouleymata Sarr. Si les progrès bordelais se poursuivent ainsi, ce record pourrait rapidement être battu, puisque d’autres joueuses toquent à la porte de la sélection. Inès Jaurena, Delphine Chatelin et autre Claire Lavogez en font partie…