Coupe du Monde 2019L'Actu

Les équipes qualifiées en huitièmes dévoilées !

Par 21/06/2019 01:30 mai 8th, 2020 No Comments
CdM - huitièmes
Après deux semaines de rude compétition, les noms des seize sélections qualifiées pour les huitièmes de finale sont désormais connus. Les deux premiers de chaque groupe ainsi que les quatre meilleurs troisièmes prendront part à la seconde partie du tournoi mondial

​Groupe A : Une logique respectée
La France et la Norvège se sont accaparé les deux premières places du classement. La victoire tricolore, lors du deuxième match, a permis aux Bleues de creuser l’écart avec les Grasshoppers et de conserver la tête du groupe. Le Nigéria, qui finit parmi les meilleurs troisièmes grâce à une victoire contre la Corée du Sud, sera également de la partie.

Groupe B : Des favoris qualifiés, mais peu flamboyants
Si l’Allemagne et l’Espagne n’ont eu aucun mal à se qualifier pour le tour suivant, leurs prestations n’ont toutefois pas convaincu dans le jeu. D’abord bousculées par l’Afrique du Sud et la Chine, la Roja et la Mannschaft ont usé de leur supériorité technique rafler la qualification. Les Roses d’Acier ayant une victoire à leur actif, et peu de buts encaissés, prennent également leur passeport pour les huitièmes.

Groupe C : Le groupe surprise
S’il y a bien un groupe qui ait étonné les observateurs, il s’agit bien du groupe C. Une équipe italienne surprenante et décomplexée en tête du classement, et la tenace formation océanienne emmenée par une Samantha Kerr en pleine fanfare ravissent la tête du groupe. Les Brésiliennes, défaites contre l’Australie, ne terminent qu’à la troisième place, ce qui leur permet tout de même de franchir l’étape suivant.

Groupe D : L’Angleterre sans tarder, le Japon en deux temps
L’Angleterre n’a pas tardé à démontrer sa supériorité dans le groupe D. Parfois bousculées, les joueuses de Phil Neville ont su faire preuve de caractère pour s’octroyer la première place, qui leur était promise. A l’inverse, la Nadeshiko, a dilapidé son droit à l’erreur d’entrée en réalisant un match nul contre l’Argentine. L’Albiceleste, robuste et chanceuse défensivement, manque de peu la qualification en égalisant face à une malheureuse Ecosse dans les derniers instants de leur confrontation.

Groupe E : Les Pays-Bas et le Canada en toute quiétude
Les championnes d’Europe et les coéquipières de Christiane Sinclair, figuraient d’emblée parmi les équipes phare du Mondial. Tenant leur rang de bout en bout, les deux équipes se sont départagées lors d’un ultime match, emporté par les Oranje. Les Lionnes indomptables ont elles aussi décroché leur billet pour les huitièmes en s’imposant dans les derniers instants face à la Nouvelle-Zélande, se qualifient également.

Groupe F : Des championnes du monde et les vice-championnes olympiques, au-dessus du lot
Dans ce groupe assez inégal, les Etats-Unis et la Suède ont rapidement distancé la Thaïlande et le Chili. Alors que la première a rapidement pris l’ampleur de la tâche qui l’attendait en concédant treize buts face aux Stars and Stripes, les secondes ont longtemps conservé leurs espoirs de qualification. Faute d’un but supplémentaire contre la sélection Asiatique, l’aventure chilienne prend fin en phase de poule.

Le programme des 8èmes de finale:

  • Samedi 22 juin :

Norvège – Australie à 21H00, Allianz Riviera (Nice)
Allemagne-Nigéria, 17h30, Stade des Alpes (Grenoble)

  • Dimanche 23 juin :

Angleterre – Cameroun, 21h, Stade du Hainaut (Valenciennes)
France-Brésil, 21h, Stade Océane (Le Havre)

  • Lundi 24 juin :

Espagne – Etats-Unis, 18h, Stade Auguste Delaune (Reims)
Suède-Canada, 21h, Parc des princes (Paris)

  • Mardi 25 juin :

Italie-Chine, 18h, Stade de la Mosson (Montpellier)
Pays-Bas – Japon, 21h, Roazhon Park (Rennes)