Équipe de FranceL'Actu

Les notes de L’Équipière – Karchaoui-Majri, les Tic et Tac de l’aile gauche !

Par 08/03/2020 15:00 mai 8th, 2020 No Comments
Après un match laborieux contre le Brésil, les Bleues ont finalement remporté leur deuxième match du tournoi de France (1-0), s’offrant au passage la victoire dudit tournoi. Retour sur la performance des titulaires.

Pauline Peyraud-Magnin (6) : Pour sa quatrième apparition en Bleues, la portière d’Arsenal a réussi à maintenir les filets sains et saufs. En qualité de gardienne-libéro, elle a été l’auteure de quelques prouesses en dehors de sa surface. Dans les airs, elle s’est montrée très à son aise.

Ève Périsset (5) : La joueuse du Paris Saint-Germain a rempli son rôle sans éclat. Utile sur le plan défensif, bien que débordée par moments, elle s’est peu illustrée offensivement, malgré un léger mieux en fin de partie.

Wendie Renard (5) : Son association avec Aïssatou Tounka a permis aux Bleues d’enchaîner un deuxième cleans sheet consécutif. Son placement parfois hasardeux a parfois contribué à mettre à mal la sérénité défensive tricolore. Le maillon fort de la défense n’a pas essuyé les inquiétudes et critiques formulées à son égard lors des précédentes rencontres, même si .

Aïssatou Tounkara (6) : Associée à Wendie Renard, la défenseure de l’Atlético Madrid a rendu une copie de qualité, notamment par sa présence dans les duels. Un match toutefois terni par quelques erreurs dans les transmissions dans la moitié de terrain française en seconde mi-temps, qui auraient pu permettre aux auriverdes d’ouvrir leur compteur.

Sakina Karchaoui (7) : Pourtant moins présente en première mi-temps, Karchaoui a été l’auteure de plusieurs remontées vers la moitié de terrain adverse dont elle seule connaît le secret. Parfaitement coordonnée avec Amel Majri, elle a réussi une belle seconde mi-temps même si elle a souvent tendance à pêcher dans le dernier geste.

Kenza Dali (4) : De retour en sélection après une longue absence, Dali a été relativement absente lors de ce match, pendant lequel elle semble avoir eu du mal à prendre ses marques avec ses coéquipières. Plusieurs percées vers l’avant et passes intéressantes ont bien permis à la joueuse de s’illustrer à plusieurs reprises, mais les déchets techniques et le manque de précision lui ont joué de mauvais tours.

Charlotte Bilbault (5) : Il est difficile d’en vouloir à Charlotte Bilbault, tant à la récupération, elle a plutôt bien rempli sa tâche. Mais sa prestation n’en fut que plus frustrante. Elle n’a pas cherché à dépasser ses fonctions et a même plutôt ralenti les transitions offensives. En clair, elle gagnerait à oser davantage en prenant plus de risque dans l’organisation du jeu.

Amel Majri (7) : Comme à son habitude, la milieu de terrain a brillé en sélection. Cadre du milieu de terrain en l’absence d’Amandine Henry pendant une grande partie du match, elle réussi son travail en structurant défense-milieu attaque sur son côté gauche. Son harmonie avec Sakina Karchaoui a été sans doutes l’un des meilleurs atouts de cette rencontre.

Delphine Cascarino (5) : Comme toujours, sa vitesse et sa détermination ont été sans failles. Pourtant, elle a fait défaut à plusieurs reprises, en particulier par du déchet lors de duels et de centres dévissés qu’elle sait pourtant maîtriser à la perfection.

Valérie Gauvin (6) : Buteuse de ce match, Valérie Gauvin a pourtant eu du mal à marquer pendant la première mi-temps. Victime de quelques centres approximatifs, elle a surtout eu du mal à trouver le cadre à de nombreuses reprises. Heureusement, elle a su se positionner en sauveuse de la rencontre grâce à son but de la tête sur un centre d’Amel Majri.

Eugénie Le Sommer (4) : Particulièrement absente lors de ce match, l’attaquante Lyonnaise semblait avoir du mal à coordonner ses mouvements avec sa coéquipière bordelaise, Valérie Gauvin. Peu décisive, elle a malgré tout su faire preuve de justesse lorsqu’elle descendait aider les milieux de terrain.

Inès Roy-Lewanowicz, Marie Diémé et Nicolas Jambou

Leave a Reply