Actu Coupe de FranceL'Actu

Les notes de OL-PSG : Paredes a conduit Paris aux tirs au but

©Ines Roy-Lewanowicz/ L’Équipière
Ce dimanche, l’OL a remporté sa neuvième Coupe de France au bout du suspens contre le PSG (0-0, 4 tab à 5). Les notes de la rencontre.

Les notes du PSG 

Endler 5/10 : Impeccable durant l’ensemble du match, elle aurait pu être l’héroïne parisienne lors de la séance de tirs au but. Quatrième tireuse, elle échoue, sa frappe heurtant la barre transversale, et permet aux Lyonnaises de recoller au score. 

Lawrence 4/10 ( Khelifi 94e, non notée) : En difficulté dans son couloir face à Majri, elle a en plus été imprécise dans ses passes. Pour autant, elle a eu le mérite d’essayer offensivement. Elle a beaucoup couru. 

Dudek 3/10 : La défenseure centrale a été malmenée par la vitesse de Parris. Avertie dès la 18e minute de jeu, elle a longtemps joué avec un temps de retard avant de mieux finir. Elle a failli offrir l’ouverture du score aux Lyonnaises sur une passe pas assez appuyée (35e). 

Paredes 7/10 : Impériale, la capitaine a notamment enfilé son costume de sauveuse avec ce tacle sur sa ligne à la 40e. En deuxième mi-temps, elle a continué sur le même tempo en évitant à plusieurs reprises l’ouverture du score lyonnaise. 

Morroni 3/10 : Sale soirée pour la latérale gauche. Imprécise dans ses passes, l’internationale française a perdu énormément de ballons. 

Geyoro 6/10 : Comme à son habitude, elle a impressionné par son volume de jeu. La Parisienne donne souvent l’impression de tout savoir faire sur le terrain : aussi bien défendre que se projeter vers l’avant. Elle a tenté d’amener le danger dans le camp adverse. Insuffisant pour amener son équipe à la victoire. 

Formiga 4/10 (Däbritz 57e, non notée) : Titulaire surprise, la quadragénaire a été plus fébrile qu’à l’accoutumée. La Brésilienne a été malmenée dès l’entame par le milieu lyonnais. Remplacée à l’heure de jeu par Sara Däbritz, qui a inscrit son tir au but.

Diani 7/10 : Elle a été sans conteste la meilleure parisienne. “Kadi” a constamment apporté le danger sur son couloir droit, tout en faisant les efforts défensifs pour aider Lawrence. Elle aurait mérité d’être décisive. Une nouvelle performance de haute volée pour l’originaire de Vitry. 

Baltimore 3/10 (Bachmann 74e, non notée) : Après une belle entrée face à Bordeaux en demi-finale, on attendait beaucoup d’elle. Intéressante sur coups de pied arrêtés, la jeune milieu a eu beaucoup de mal dans le jeu. 

Huitema 4/10 (Nadim 74e, non notée) : Esseulée en pointe, l’attaquante canadienne a touché peu de ballons et a souvent fait les mauvais choix. Elle a semblé complètement perdue dans le 4-4-2 mis en place par Echouafni. 

Katoto 5/10 ( Brunn, 94e, non notée) : Positionnée plus bas que d’habitude, l’attaquante française a beaucoup décroché pour participer au jeu, tout en faisant les efforts pour bloquer les relances lyonnaises. Avec Diani, elle a tenté d’impulser l’attaque parisienne, sans réussite. 

Les notes de l’OL


Bouhaddi 6/10

La gardienne de l’OL n’a pas été beaucoup inquiétée. Elle est bien sortie devant Geyoro (17e) et a été précieuse dans son jeu au pied. Sur la séance de tirs au but, elle a remporté son duel décisif contre Khelifi. Huitième Coupe de France pour la Tricolore. 

Bronze 6/10

Comme à son habitude, la latérale anglaise a été extrêmement active sur son côté droit. Si elle venait à quitter la France fin août, sa puissance balle au pied, sa niaque et son volume de jeu seraient un vrai manque pour la D1 Arkema…Elle n’a pas été inquiétée défensivement pendant la rencontre, et a transformé son tir au but. Match plein.

Buchanan 5/10

La défenseure centrale canadienne a vécu un match bien tranquille au sein de la charnière centrale lyonnaise. Elle n’a eu aucun mal à tenir Huitema et Katoto, bien trop timides pour être dangereuses. Match correct donc.

Renard 5/10

Comme sa compère de la défense, elle n’a pas été trop inquiétée sur cette finale. À noter tout de même qu’elle a parfois souffert face à l’explosivité de Diani. Habituée à être décisive offensivement, elle a manqué d’ouvrir le score de la tête dès l’entame (8e). Son tir au but marqué plein centre sous la barre, a eu le mérite de faire des frayeurs aux supporters lyonnais. 

Bacha 3/10  (Le Sommer 62e, non notée)

Face à Diani, Selma Bacha a vécu un véritable calvaire à gauche de la défense. Souvent -si ce n’est toujours- dépassée par la vitesse de l’attaquante des Bleues, c’est toujours de son côté que sont venues les rares offensives parisiennes. À noter également plusieurs pertes de balle anormales pour la jeune Bleuette. Elle a été la première à sortir, peu après l’heure de jeu. 

Kumagai 7/10

Ce n’est pas celle que l’on voit le plus, mais alors qu’est-ce que la milieu de terrain japonaise est vitale au 4-3-3 de Jean-Luc Vasseur. Toujours bien placée à la récupération, elle a été -une nouvelle fois- la rampe de lancement par laquelle tous les ballons lyonnaise passent. Si le milieu parisien n’a pas vu le jour -notamment en première période-, c’est en grande partie grâce à elle.

Henry 5/10  (Gunnarsdottir 74e, non notée) 

La capitaine des Bleues a réalisé une performance correcte sur la pelouse auxerroise, mais un ton en-dessous de sa compère du milieu. Si elle a activement participé à la domination territoriale de son équipe, son jeu vers l’avant aurait mérité d’être plus tranchant. Elle nous a habitué à mieux. 

Marozsan 6/10

Toujours précise et dangereuse sur coups de pied arrêtés, elle s’est montrée précieuse dans la construction du jeu, grâce à des ouvertures dont elle seule à le secret. Néanmoins, elle n’a pas réussi à animer l’attaque lyonnaise et les relations avec ses coéquipières sur le pelouse sont à revoir. Match correct.

Cascarino 4/10 (Van de Sanden 74e, non notée)

Titulaire surprise de Jean-Luc Vasseur, Delphine Cascarino a beaucoup déçu. Si elle a d’abord été très en vue sur son couloir droit, elle n’a pas réussi à se montrer dangeureuse pour autant. Elle s’est ensuite complètement éteinte en seconde période. 

Majri 6/10

Parmi les attaquantes lyonnaises, la native de Vénissieux a certainement été la plus intéressante sur cette finale. Précise sur ses coups francs (8e, 35e), elle a également livré de bons ballons à Parris, comme cette offrande -non transformée- à l’heure de jeu (61e). Pour les trente dernières minutes, elle a retrouvé un poste de latérale gauche qu’elle affectionne moins. Elle n’a pas tremblé au moment de marquer le premier penalty de la séance de tirs au but.

Parris 5/10 (Taylor 94e, non notée)

À la pointe de l’attaque, l’internationale anglaise n’a pas démérité. Elle s’est beaucoup dépensée. Néanmoins, elle aurait dû donner l’avantage à ses coéquipières sur ses deux plus grosses occasions (41e, 61e). Manque de finition donc. 

Leave a Reply