À la UneActu Équipe de FranceL'Actu

Les notes des Bleues : Bilbault en patronne, Majri à la peine

Par 19/09/2020 09:10 septembre 20th, 2020 No Comments
Note de Bilbault après France Serbie - qualifications pour l'Euro 2021
La milieu des Girondines, Charlotte Bilbault, a rayonné au poste de sentinelle.
Les Bleues se sont imposées hier soir 2 à 0 en Serbie (c.s.c Frajtovic, Majri) dans le cadre des éliminatoires pour l’Euro 2022. Conquérantes en première mi-temps, elles ont baissé de régime par la suite face à un adversaire relativement faible.

Peyraud-Magnin (5) : Désormais gardienne n°1 en l’absence de Bouaddhi, la Madrilène a vécu un match tranquille. Elle a été attentive sur la première frappe serbe (23e) et a su soulager sa défense sur les rares ballons dangereux dans sa surface (52e, 72e). L’ancienne portière des Gunners devra néanmoins améliorer son jeu au pied lors de ses prochaines apparitions. 

Karchaoui (6) : La latérale gauche est montée en puissance au fil de la rencontre. D’abord timide, elle a amené le danger dans son couloir en deuxième mi-temps. Prise dans son dos après un mauvais placement (51e), elle a su toutefois garder le dessus sur son adversaire grâce à sa vitesse. Karchaoui aurait même pu s’offrir son premier but en Équipe de France mais sa frappe heurte la transversale (83e). 

E. Cascarino (5) : Appelée en sélection suite à la blessure de Renard, la Bordelaise s’est montrée appliquée. Peu inquiétée, elle a fait preuve d’agressivité dans ses interventions face aux attaquantes serbes. 

De Almeida (5) : Pour sa deuxième sélection chez les A, la jeune défenseure centrale a alterné le chaud et le froid. Elle est très bien entrée dans son match en s’interposant sereinement devant les attaquantes serbes (17e, 32e) et en utilisant à bon escient le jeu long au pied. Cependant, la Montpelliéraine a manqué de justesse technique en deuxième mi-temps, perdant le ballon (56e) ou manquant une passe facile (89e). 

Torrent (5) : A l’exception de quelques centres intéressants, Torrent a peu apporté dans son couloir. Elle a parfois fait trop compliqué, à l’image du sombrero (32e) sur lequel elle perd la balle. En deuxième mi-temps elle a directement subi le regain de forme des Serbes en se faisant prendre dans son dos (59e).

Bilbault (7) : Positionnée comme sentinelle devant la défense, la Girondine est apparue très à l’aise. Toujours bien placée, elle a récupéré beaucoup de ballons et a sorti les quelques ballons qui cafouillaient devant la surface française. Alors que son équipe baissait de régime en deuxième mi-temps, elle a su maintenir un équilibre entre la défense et l’attaque. Parfois gourmande (33e), elle a malgré tout livré une prestation aboutie. 

Le Sommer (5) : Capitaine du jour en l’absence d’Henry, la Bretonne évoluait à un poste nouveau, en tant que milieu relayeure aux côtés de Bilbault et Katoto. Une position qui l’a amenée à beaucoup combiner au centre du jeu. Mise en difficulté par le regain d’engagement des Serbes en deuxième mi-temps, Le Sommer a été remplacée par Asseyi (73e), sans avoir eu l’occasion d’égaler le record de buts de Marinette Pichon. 

Katoto (5) : La Parisienne avait déjà occupé ce poste de milieu offensive lors de la finale de Coupe de France avec le Paris Saint-Germain en août. Hier soir, elle a peiné à trouver sa place dans un milieu à trois, manquant également d’expérience dans un rôle plus défensif qu’à l’accoutumée (71e). Elle s’est finalement illustrée à travers quelques combinaisons avec sa coéquipière en club (30e, 35e) qu’elle n’a pu concrétiser. Bien placée, elle provoque l’ouverture du score tricolore (6e). 

Majri (4) : Elle a certes inscrit le deuxième but français, en reprenant un ballon seule devant le but (15e), mais l’ailière gauche a été inhabituellement peu en vue. Elle a manqué de rythme et de percussion dans son couloir. Peu inspirée, à l’image de ce ballon pour Torrent donné dans le mauvais tempo (52e), elle a été remplacée par Malard (65e). La jeune Réunionaise, qui fêtait sa première sélection, a fait bonne impression. Elle aurait pu ouvrir son compteur de buts à deux reprises (86e, 90e+5). 

Diani (6) : Elle est d’entrée de jeu impliquée sur l’ouverture du score grâce à son débordement côté gauche et son centre dangereux (6e). Positionnée à la pointe de l’attaque, la Parisienne a ensuite basculé dans un rôle de remiseuse. Très juste techniquement et importante balle au pied dos au but, elle a su distiller de très bons à ses coéquipières (30e, 35e, 86e). Remplacée par Clémaron (88e). 

Cascarino (7) : La Lyonnaise est apparue très en jambes dès les premiers instants. Percutante comme à son habitude, elle a pris le dessus sur son adversaire à chaque fois qu’elle a été lancée dans son couloir droit. Elle aurait pu marquer sans la vigilance de la gardienne serbe (14e), avant d’être passeuse décisive pour Majri (15e). Moins tranchante en seconde mi-temps comme l’ensemble de ses coéquipières, elle s’est néanmoins montrée importante dans ses replis défensifs (19e, 63e).