À la UneL'ActuLigue des Champions

Ligue des champions : Barcelone, roi d’Europe

Par 16/05/2021 22:59 No Comments
Barcelone est le grand vainqueur de l’édition 2021 de la Ligue des Champions – ©FC Barcelona (Twitter)
Dans une finale très nettement dominée, le FC Barcelone n’a fait qu’une bouchée de Chelsea et s’est adjugé la Ligue des Champions (4-0). Une première pour un club espagnol dans l’histoire de la compétition.

Douche froide pour les Blues

C’était un duel de titans qui s’annonçait ce dimanche, en Suède. Mais à Göteborg, les choses n’auraient pas pu débuter d’une pire manière pour Chelsea.

Dès la première minute de jeu, le Barça accélère. Alors que la frappe de Lieke Martens venait toucher la barre transversale de Berger, un cafouillage se produit. Le ballon est alors envoyé par Leupolz dans ses propres buts  au bout de 36 secondes de jeu (1-0). Le but le plus rapide dans une finale de Ligue des Champions féminine.

Au quart d’heure de jeu, trouvée par Graham Hansen dans la surface, Jenni Hermoso s’effondre après un contact avec Leupolz. L’arbitre de la rencontre désigne le point de pénalty. Alexia Putellas se charge de le transformer. 2-0 pour Barcelone, et le ciel des Bleues s’assombrit de plus en plus.

Mais leurs peines ne faisaient que commencer. Six minutes plus tard, dans une possession catalane, une belle combinaison permet à Aitana Bonmati d’enfoncer le clou (3-0). Le cauchemar est bien réel pour les Anglaises. Déjà en avance, le Barça n’est pas rassasié. Alors que Chelsea conservait le ballon, les Espagnoles récupèrent la balle. Martens se faufile à gauche et sert Graham Hansen qui ne manque pas l’occasion (4-0). 

Sous les yeux d’une Emma Hayes contrariée, Lluis Cortes esquisse un léger sourire. Il le sait, le titre est proche. Les tentatives de Harder, puis de So-Yun sur coup-franc n’y changeront rien. Au coup de sifflet intermédiaire, le Barça a déjà deux mains sur la Coupe aux grandes oreilles. 

Une seconde période pour la forme

Au retour des vestiaires, Chelsea se sait déjà condamné. Menées par 4 buts à 0, les Bleues savent qu’elles peuvent au mieux sauver l’honneur en réduisant la marque. Emma Hayes procède au premier changement. Leupolz, coupable sur les deux premiers buts adverses, est remplacée par Guro Reiten. 

Heurtée dans la surface, la capitaine Magdalena Eriksson semble réclamer un pénalty qui ne lui sera pas accordé. Chelsea se montre plus entreprenant, mais trop imprécis dans les quinze derniers mètres. Hansen, très active en demi et en finale, cède alors sa place à Mariona Caldentey (60’). Elle sera peu après imitée par Putellas et Hermoso qui sortiront au profit de Vicky Losada et Asisat Oshoala (70’).

Les échanges se font de moins en moins intenses à Göteborg. Le FC Barcelone cherche à conserver le ballon, et Chelsea tente de s’appliquer dans la construction de ses actions offensives. Après quelques tentatives barcelonaises, c’est finalement Oshoala qui croit inscrire le cinquième but de la rencontre, qui sera refusé.

Mais les Blues payent leur première mi-temps ratée et le score n’évoluera plus (4-0). C’est ainsi que deux ans après sa défaite face à Lyon, le FC Barcelone devient le premier club espagnol de l’histoire à remporter la Ligue des champions féminine.

Leave a Reply