L'ActuLigue des Champions

Ligue des champions : le PSG prend l’avantage (1-2)

Paris a été bousculé mais l’a emporté – ©UEFA
Pour son premier match de son histoire à l’Allianz Arena, le Bayern s’est incliné contre un Paris Saint-Germain peu inspiré (1-2), qui prend pour l’instant l’avantage sur la qualification.

Dominer n’est pas gagner

Dans cette rencontre décisive, Didier Ollé-Nicole opte pour son habituel 4-3-3. En l’absence de Paulina Dudek, blessée, Elisa De Almeida prend place en défense centrale aux côtés d’Amanda Ilestedt.

De son côté, Jens Scheuer procède à quelques changements. Saki Kumagai, joueuse la plus utilisée par le technicien allemand, est avancée au poste de milieu défensive, place habituellement occupée par Sarah Zadrazil? qui adopte alors un rôle plus offensif. Carina Wenninger remplace la Japonaise en défense centrale. En attaque, Viviane Asseyi est titularisée aux côtés des habituées Lea Schüller et Klara Bühl.

D’entrée, les Allemandes annoncent la couleur et donnent du fil à retordre à Paris dès les premières minutes. Le Bayern va ainsi se procurer les premières occasions. Sur un corner tiré par Lina Magull, Barbora Votikova manque son dégagement du poing et engendre une première alerte devant le but parisien.

Dans la continuité, Zadrazil adresse un centre fuyant pour Asseyi, dans la surface, qu’Ilestedt dévie du bout des pieds pour empêcher l’internationale tricolore de s’en saisir (9’). Paris tente alors de contenir les offensives des Allemandes, qui mettent le pied sur le ballon et contraignent Paris à procéder en contre. Mais dominer n’est pas marquer, et c’est sur coup de pied arrêté que le PSG va prendre les devants, contre le cours du jeu.

Après un corner tiré par Sara Däbritz, le ballon est envoyé sur la barre transversale par Grace Geyoro. Après un cafouillage, celui-ci retombe sur Marie-Antoinette Katoto qui catapulte le ballon dans les filets (19‘, 1-0). Avantage Paris.

Après l’ouverture du score Rouge et Bleu, le jeu ralentit et Paris va connaître un premier changement. L’ancienne Munichoise Sara Dabritz, victime d’un choc à la tête, est remplacée par Aminata Diallo (41’). Au coup de sifflet intermédiaire, Paris est devant, sans avoir brillé.

Paris fait le break, le Bayern jusqu’au bout

Sous les mêmes auspices, la rencontre reprend son cours en seconde période. Si le Bayern maîtrise le ballon, Paris s’essaye en contre. Alors que son équipe parvient difficilement à poser le jeu aux abords de la surface, Kheira Hamraoui tente une frappe lointaine, repoussée par la gardienne du Bayern (58’). 

Après l’heure de jeu, le Bayern met les bouchées doubles pour réduire la marque. Kumagai adresse un ballon en retrait vers Sydney Lohmann, qui, gênée par Geyoro, frappe en dehors du cadre (66’). Quelques instants plus tard, Klara Bühl arme devant Votikova, qui stoppe la trajectoire du ballon d’une main ferme (67’). 

Face au défi physique proposé par le Bayern, les Parisiennes semblent accuser le coup. Et c’est une nouvelle fois sur coup de pied arrêté que Marie-Antoinette Katoto va libérer Paris. De la tête, sur corner, la serial buteuse du PSG trouve une nouvelle fois le chemin des filets (71’, 0-2).

Dos au mur, le Bayern pousse pour tenter d’accrocher un but synonyme d’espoir. Sur un coup-franc concédé par De Almeida, Bühl déclenche une magnifique frappe que Votikova, partie du bon côté, ne peut arrêter (84’, 1-2). Mises sous pression, les Parisiennes se démènent pour conserver ce score. 

Au terme des 90 minutes de jeu, le PSG, dominé par le Bayern, prend une option sur la qualification. Le match retour, au Parc des Princes, sera décisif. 

Leave a Reply