À la UneL'ActuLigue des Champions

Ligue des Champions : Succès (2-0) du PSG face à Breidablik

Par 07/10/2021 11:41 No Comments
Le Paris Saint-Germain vainqueur (2-0) de Breidablik en Islande lors de la première journée de l’UEFA Women’s Champions League – ©LauraPestel
Dans le cadre de la première journée de l’UEFA Women’s Champions League, le Paris Saint-Germain s’est imposé (2-0) face au club islandais de Breidablik, ce mercredi soir, à Kópavogur, et prend la tête du groupe B devant le Real Madrid.

En Islande, pour son entrée en lice dans cette édition 2021-2022 de l’UEFA Women’s Champions League, où pour la première fois de son histoire, la compétition fait état d’une phase de groupes, le Paris Saint-Germain l’a emporté (2-0) contre Breidablik au stade Kópavogsvöllur de Kópavogur. Le PSG figure en tête du classement du groupe B, devant le Real Madrid, vainqueur (1-0) face à Kharkiv.

Léa Khelifi donne l’élan au PSG sur un majestueux centre de Sakina Karchaoui

Didier Ollé-nicolle, l’entraîneur du club de la capitale, avait choisi d’aligner un 4-3-3, avec notamment la titularisation de Léa Khelifi préférée à Sara Däbritz au milieu de terrain.

Dès le coup d’envoi, les Parisiennes manquent de justesse technique dans la transmission du ballon, enchainant une succession de pertes du ballon, malgré une possession en leur faveur.

Profitant de cette absence de précision et de ces erreurs, les joueuses de Vilhjálmur Kári Haraldsson insistent sur le fait de se projeter dans la partie du terrain adverse, afin d’exploiter les faiblesses du PSG et de trouver la faille.

Les offensives Islandaises se multiplient avec ce coup franc (9’) de Agla Maroa Albertsdottir à l’entrée de la surface parisienne, le face à face (25’) de la numéro sept du club islandais avec la gardienne de Paris ou encore Karen Sigurgeirsdóttir, lancée en profondeur, qui tire (39’) de façon excentrée sur Barbora Votiková.

Au-delà de ces situations, le Paris Saint-Germain impose sa loi, dicte le jeu et empêche Breidablik de dépasser la ligne médiane.

Un centre de Kadidiatou Diani (12’) pour Marie-Antoinette Katoto se voit prometteur mais le tir de l’attaquante est arrêté par Telma Ívarsdóttir. Mais ce n’est pas fini.

Sur un centre de qualité signé Sakina Karchaoui, déposé dans la surface de réparation islandaise, Léa Khelifi reprend du plat du pied gauche et ouvre le score pour le Paris Saint-Germain (17’, 1-0).

Contré, le centre (25’) de Sandy Baltimore revient sur Marie-Antoinette Katoto qui s’essaye de la tête. Telma Ívarsdóttir s’interpose.

Juste avant la mi-temps, Paris est de nouveau tout proche d’inscrire un second but, par l’intermédiaire de Kadidiatou Diani, trouvée sur le côté droit de la surface, qui voit son tir (41’) arrêté du pied par Telma Ívarsdóttir.

Grace Geyoro met fin aux espoirs islandais

Dès l’entame de la seconde période, Breidablik met la pression sur le Paris Saint-Germain, en poussant leur adversaire du soir dans sa partie de terrain et dans sa surface.

L’équipe islandaise se projette rapidement vers l’avant, multiplie les tirs et les corners, sans toutefois faire trembler les filets parisiens. La défense du club de la capitaile fait parler de sa solidité, notamment par l’intermédiaire des interventions de Sakina Karchaoui et d’Elisa De Almeida.

La réaction parisienne ne se fait pas attendre. Sakina Karchaoui dribble et centre (49’) pour Kadidiatou Diani au second poteau, qui ne cadre pas.

De part un jeu direct appliqué par le club islandais, les Parisiennes continuent de subir, à l’image de la tête de Karen Sigurgeirsdóttir (53’) qui ne peut égaliser, suite à l’intervention d’Amanda Ilestedt qui dégage le ballon.

Breidablik va progressivement baisser en rythme. La supériorité technique, athlétique et physique de Paris va se faire ressentir.

Kadidiatou Diani centre en retrait pour Marie-Antoinette Katoto, qui, gênée par la défenseure islandaise, touche la transversale (56’). La numéro neuf du PSG tente de nouveau (64’) mais ne réussit pas à trouver le cadre.

Menant seulement (1-0), Didier Ollé-nicolle va procéder à trois changements (69’, 86’) : Ramona Bachmann (Sandy Baltimore), Sara Däbritz (Léa Khelifi) et Jordyn Huitema (Marie-Antoinette Katoto) entrent en jeu.

Le danger s’intensifie sur les buts de Breidablik. Le Paris Saint-Germain se rapproche du break. Les tirs de Grace Geyoro (74’), de Kadidiatou Diani (80’) et de Sara Däbritz (81’) trouvent la gardienne Telma Ívarsdóttir et sa défense sur leurs chemins.

Avant d’être remplacée par Aminata Diallo à la 91e minute de jeu, Grace Geyoro va mettre fin aux espoirs islandais en inscrivant le second but pour le Paris Saint-Germain (88’, 2-0).

En attendant la deuxième journée de l’UEFA Women’s Champions League qui aura lieu la semaine prochaine, où le Paris Saint-Germain recevra Kharkiv le mercredi 13 octobre, à 18h45, au stade Jean-Bouin, le match opposant le PSG à l’En Avant Guingamp, initialement prévu le 3 octobre, a été reporté à ce dimanche 10 octobre (14h15, Canal + Sport, Stade Georges Lefèvre) en raison des fortes pluies tombées.

Leave a Reply