À la UneActu Ligue des ChampionsL'Actu

L’OL renverse la Juventus au terme d’un match en demi-teinte

Par 09/12/2020 17:24 No Comments
Melvine Malard OL
Melvine Malard a relancé l’OL en seconde période – ©Dominique Mallen
Invaincu en Ligue des champions depuis deux ans et demi, l’OL s’est fait peur sur la pelouse de la Juventus pour son entrée en lice en Coupe d’Europe. Menées au score à deux reprises, les Rhodaniennes sont finalement parvenues à arracher la victoire dans les derniers instants (2-3).

Les septuples championnes d’Europe ont débuté ce mercredi leur campagne européenne sur le terrain de la Juventus à l’occasion des 16èmes de finale aller. Pour affronter les leaders de la Serie A, Jean-Luc Vasseur, le coach des Fenottes, a préféré aligner Sara Bjork Gunnarsdottir au milieu de terrain à la place d’Amandine Henry. Eugénie Le Sommer absente, Nikita Parris a débuté en pointe.

Les Lyonnaises ont d’emblée essayé de tuer le match mais ce sont finalement les Bianconeri qui ont, les premières, fait trembler les filets. Trouvée sur un centre, Lina Hurtig a déclenché un coup de tête hors de portée de Sarah Bouhaddi (1-0, 15e). Douche froide pour les tenantes du titres, qui sont cependant parvenus à égaliser rapidement après un tacle en retard de Bonansea, passeuse décisive quelques minutes plus tôt. Comme à son habitude, Renard a transformé ce penalty (1-1, 30e). Lors de cette première mi-temps très ouverte, les Italiennes ne se sont pas dégonflées. Après un premier duel remporté par Bouhaddi (31e), Hurtig – encore elle – a provoqué un contre-son-camp de Buchanan qui a trompé sa propre gardienne (2-1, 37e). La Vieille Dame a créé la surprise en devançant les Lyonnaises au tableau d’affichage à l’Allianz Stadium en fin de première période. 

Un coaching gagnant

Au retour des vestiaires, la domination a été à sens unique. Les joueuses de Rita Guarino ont reculé d’un cran et ont subi la pression des coéquipières de Melvine Malard et Amandine Henry, entrées à l’heure de jeu.

Coaching gagnant pour Jean-Luc Vasseur, car la première a inscrit quelques minutes plus tard son premier but en Ligue des Champions. Trouvée en profondeur, la jeune Réunionnaise a pris le dessus sur Guiliani et a relancé les Fenottes (2-2, 67e). Les Turinoises, éprouvées par les efforts fournis au cours du premier acte, ont serré les dents pour tenir le match nul. Elles ont finalement cédé dans les derniers instants. Sur une passe de Malard, Saki Kumagai a taclé le ballon pour le propulser au fond des filets et offrir la victoire à son équipe (2-3, 88e).

Au final avantage pour les Fenottes, qui retrouveront leurs adversaires mardi à 19h au Groupama Stadium pour le match retour.