Actu D1 ArkemaL'Actu

L’OL s’impose et prend seul la tête de la D1

Par 16/11/2019 20:30 mai 8th, 2020 No Comments
Au terme d’une rencontre disputée, l’OL a pris le meilleur sur son rival parisien (1-0). Retour en grand format sur le choc de cette neuvième journée.

Pourtant bien organisées et disciplinées, les joueuses du PSG ont craqué face à la puissance et à la maîtrise technique lyonnaise.  Dépassées au milieu, les Parisiennes auraient tout de même pu ramener un point sans un improbable sauvetage de Buchanan (75e). Elles auraient aussi pu s’incliner plus lourdement sans le talent d’Endler. Une victoire finalement logique pour l’OL qui prend seul la tête du championnat.

Le film du match:

1ère mi-temps:

Le début de match est rythmé et très vite le schéma est clair. L’OL a la main mise sur le ballon, tandis que le PSG joue regroupé et procède en contre. Pour preuve, Grace Geyoro, habituellement maître du milieu parisien, évolue très bas et semble plus être une troisième défenseure qu’une relayeuse. Une stratégie attendue, l’OL étant la meilleure attaque de D1 et le PSG la meilleure défense. La domination est lyonnaise et pourtant c’est Kadidiatou Diani qui fait passer un premier frisson dans les travées du Groupama Stadium (21e). Après une belle remise de Katoto, lancée seule en contre, Diani décoche une frappe à l’entrée de la surface, facilement captée par Bouhaddi. La réponse lyonnaise ne se fait pas attendre et Hegerberg, très en vue lors du premier acte, seule au premier poteau teste à son tour la gardienne parisienne, Endler (22e). Dans la foulée, les Fenottes accentuent leur pression et après un beau jeu à trois entre Henry, Hegerberg et Kumagai, la Japonaise frappe sèchement aux 35 mètres mais ça passe à côté (25e).

L’OL domine les Parisiennes en gagnant notamment la bataille du milieu de terrain. Formiga peine à ressortir proprement le ballon, constamment gênée par Saki Kumagai, et Sara Dabritz paraît absente des débats. À la demi heure de jeu, coup dur pour les Fenottes : Eugénie Le Sommer s’arrête net, visiblement pas remise de sa blessure à la cuisse gauche. Elle cède sa place à Cascarino, qui sera d’ailleurs à l’origine du dernier frisson de la mi-temps , dans le temps additionnel. Lancée dans le dos de la défense parisienne sur son côté droit, l’internationale tricolore pousse trop loin son ballon. Les deux équipes rentrent alors au vestiaire sur ce score nul et vierge, en dépit de la constante pression lyonnaise.

2ème M-T:

Le second acte reprend sur les mêmes bases que le premier. Hegerberg obtient ainsi un coup franc, fauchée par une Formiga dépassée et avertie (46e). Le coup franc ne donne rien mais offre un corner aux joueuses de l’OL. Le centre de Dzsenifer Marozsan trouve la tête de Saki Kumagai, lâchée au marquage par Formiga, et finit en lucarne (1-0, 49e). Sonnées, les Parisiennes sont alors proches du K-O, à la suite d’un numéro technique de Majri sur le côté droit.

Après un râteau, la tricolore sert Hegerberg dans la surface qui fixe Endler et passe en retrait à Cascarino dont la frappe instantanée s’écrase sur la transversale (50e). Plus puissantes et plus justes techniquement, les Lyonnaises étouffent alors littéralement les Parisiennes, à l’image de Lucy Bronze impériale. L’Anglaise récupère ainsi un ballon à l’entrée de sa surface, n’est absolument pas attaquée et après une course de 40 mètres tente un centre, complètement raté (57e). La pression lyonnaise ne faiblit pas et Marozsan fait ensuite parler la poudre d’une frappe sèche claquée en corner par la gardienne chilienne du PSG (61e). Endler impériale préserve le suspens et sauve ses partenaires. Les joueuses d’Echouafni remettent alors progressivement le pied sur le ballon.

Nadia Nadim tente ainsi un centre-tir à l’issue d’un corner mal dégagé par la défense rhodanienne, sans danger pour Bouhaddi (62e). La gardienne de l’OL, percutée par sa coéquipière , Bronze, relâche ensuite un ballon sur un long coup-franc parisien et est tout heureuse de voir ce dernier filer en corner (64e). Le double corner parisien ne donne rien, Bouhaddi se rattrapant de son erreur avec autorité sur le second corner (65e). Le match s’emballe alors et les gardiennes font le show.

À la 70e minute, Mbock perd le ballon à l’entrée de sa surface face à Geyoro qui sert Diani à droite. La parisienne efface son vis-a-vis mais oublie totalement Dabritz, pourtant seule dans l’axe, et frappe directement dans les bras de la gardienne des Bleues. Dans la foulée, c’est Endler qui d’une belle parade détourne un coup franc de Majri qui prenait la direction de la lucarne (72e). Le PSG, boosté par les arrêts de sa gardienne, réagit immédiatement. Katoto, excentrée, déborde à droite et centre au second poteau pour Lawrence. Seule à deux mètres des buts, la Canadienne ne parvient pas à conclure et centre pour Jordyn Huitema, devancée de justesse par Buchanan. Le PSG a alors laissé passer sa chance. Malgré quelques ultimes tentatives, ce sont les joueuses de Vasseur qui finissent mieux la rencontre. Majri chipe un ballon à l’entrée de la surface, frappe et obtient un nouveau corner (77e). Endler, très en forme et très sollicitée lors de ce match, témoigne une nouvelle fois de son talent, sur une frappe de Cascarino après un beau une deux avec Hegerberg (81e). Le PSG jette ses dernières forces dans la bataille mais le score n’évoluera plus. Victoire des lyonnaises , qui prennent un peu plus la tête de la D1 grâce à Saki Kumagai.