Actu InternationaleL'Actu

Luis Rubiales suspendu trois ans par la FIFA

Par 03/11/2023 15:05 No Comments
Luis Rubiales
©photo : RFEF – witter Seleccion Española Femenina de Futbol
L’ancien président de la fédération espagnole de football, Luis Rubiales, a été reconnu coupable par la FIFA après avoir embrassé Jennifer Hermoso sans son consentement et est suspendu trois ans. Retour sur l’affaire.

Ce lundi 30 octobre, Luis Rubiales a été condamné à une suspension de trois ans par la FIFA. Il a été reconnu coupable d’avoir enfreint l’article 13 du code disciplinaire de l’instance internationale de football après avoir embrassé sans son consentement Jennifer Hermoso, l’une des joueuses cadres de la sélection espagnole, tout juste devenue Championne du Monde. L’article en question concerne le “Comportement offensant et violation des principes du fair-play” et en particulier les “règles de décence” et “l’atteinte à l’image du football ou de la FIFA”. 

L’ancien président de la RFEF (Fédération Royale Espagnole), qui avait déjà été suspendu provisoirement fin août, est ainsi interdit de pratiquer toute activité liée au football (national et international) pendant trois ans. 

Rappel des faits :

Le 20 août 2023, alors que la sélection espagnole venait de remporter la Coupe du Monde, Luis Rubiales félicitait une par une les joueuses de l’équipe. Venu le tour de Jennifer Hermoso, le président de la fédération et la joueuse cadre échangeaient une accolade, à la suite de laquelle Rubiales embrassait l’attaquante sur la bouche devant des millions de spectateurs et téléspectateurs. 

Les semaines suivantes, un bras de fer entre Hermoso (défendue par le syndicat FifPro) et Rubiales (par le biais de la fédération) s’est déchaîné, menant petit à petit à la suspension provisoire puis à la démission de l’accusé de ses fonctions de président de la RFEF et vice-président de la FIFA.

Avec lui, Rubiales a entraîné dans sa chute Jorge Vilda, sélectionneur déjà désapprouvé à plusieurs reprises depuis le début de son mandat en 2015 pour un management abusif de la sélection. Les joueuses de la sélection avaient dénoncé son comportement abusif en 2022 et de nouveau en 2023. Il est destitué de ses fonctions de sélectionneur le 5 septembre 2023. 

La délibération de la justice espagnole encore en attente

 Alors que la FIFA et la fédération espagnole ont pris des mesures, la justice espagnole n’a pas dit son dernier mot.

Déjà inculpé pour agression sexuelle et interdit d’approcher Jennifer Hermoso à moins de 200 mètres, Luis Rubiales est encore poursuivi pour coercition. En effet, il a été accusé par Hermoso, des proches à elles ainsi que trois coéquipières de la sélection d’avoir exercé des pressions sur la joueuse pour qu’elle change ses déclarations à l’encontre de l’ancien président. Affaire à suivre… 

Leave a Reply