Fiches Joueuses

Maria José Brundo

Par 30/04/2020 14:28 octobre 7th, 2020 No Comments

Nom entier : Maria José Brundo

Âge : 36 (29/11/1984)

Nationalité : Argentine

Poste : Attaquante

Pied : Droit

Numéro : 2 ou 9

Clubs :

  • 2018-2019 : All Boys (futsal)
  • 2015-2017 : Kimberley (futsal)
  • 2004-2005 : Argentinos Juniors (futsal)
  • 2002-2004 : Platense
  • 2000-2002 : Racing
  • 2000 : Kimberley (futsal)
  • 1998-1999 : Deportivo Español
  • 1996-1997 : Club del Parque (baby futbol – dérivé du futsal)

Biographie :

Maria José « Majo » Brundo est une joueuse de football, de futsal et une psychologue argentine de la ville de Buenos Aires. Alors que le football n’était pas une tradition dans sa famille, « elle savait jouer au ballon avant d’apprendre à marcher » (d’après les dires de sa mère) et a imposé ce sport à ses deux petits frères. Elle ne se souvient pas d’un moment dans sa vie où elle n’aurait pas joué au football : à la récréation avec ses copains, dans la rue ou dans le jardin avec ses frères qu’elle obligeait à aller au but… Majo avait toujours le ballon au pied. Aujourd’hui, elle est une joueuse de futsal expérimentée et partage sa passion avec sa famille : l’un de ses frères est entraîneur de football et l’autre joue dans l’équipe B du club Atlético Rafaela.

Pourtant, elle a dû attendre ses 11 ans pour intégrer un club pour la première fois, le club de son quartier Villa del Parque, dans lequel elle pratique le baby fútbol, un dérivé du football de salon (sur petit terrain, joué à 5 contre 5, couvert et généralement sur un revêtement en parquet). Durant sa carrière, elle ne restera jamais plus de 3 ans dans un club, tantôt pour des raisons d’organisation (selon l’emploi du temps du reste de sa famille ou de son école, de ses études ou de son travail), tantôt pour jouer dans un club mieux classé parce que les conditions économiques et d’entraînement des équipes féminines ne permettaient pas aux équipes de se maintenir en vie. Entre 1996 et 2019, elle joue dans 7 clubs différents, faisant des allers-retours entre le football et le futsal.

En 2002, Brundo fait son apparition dans le club de Platense en mauvaise condition physique, victime de problèmes thyroïdiens. Elle doit donc s’entraîner davantage, aidée par un coach personnel qui la suit quotidiennement. La pré-saison commence donc mal, suivie d’une mauvaise organisation du championnat qui mène à de longs délais avant les premiers matchs, ainsi que des conflits internes du club qui mettent en péril l’équipe féminine. Elle profite donc d’un appel du club Argentinos Juniors pour lancer sa carrière. Elle y passe près de trois ans avant d’interrompre sa carrière à cause d’une blessure au genou. C’est cet événement qui la décide à se consacrer davantage à ses études et à son travail.

Elle revient sur les terrains près de 7 ans plus tard, au sein de son ancien club de Kimberley dans lequel elle joue trois ans, puis à All Boys. En 2019, elle ne joue plus et ne sait pas si on la retrouvera sur les terrains. Néanmoins, de nombreux sportifs, clubs ou coachs font parfois appel à elle en tant que psychologue sportive. Motivée par son parcours sportif, elle a en effet décidé de lier ses études psychologiques au sport : il manque, selon elle, de la considération pour la psychologie dans de nombreuses disciplines sportives en Argentine.

En parallèle de sa carrière footballistique, elle fait des études de psychologie et décide de l’appliquer à sa passion – elle devient psychologue sportive.

©photo : Maria Jose Brundo