À la UneActu D1L'Actu

Première victoire pour le Paris FC

Par 12/09/2020 17:31 février 22nd, 2021 One Comment
Joie des joueuses du Paris FC
© Photo : Fred LG
Après une défaite peu flatteuse contre l’OL (4-0) pour le premier chapitre de la saison, Gaëtane Thiney et ses coéquipières ont bien réagi à domicile contre Soyaux (2-0). Victoire logique pour les joueuses de Sandrine Soubeyrand.

C’était jour de ciel bleu et de forte chaleur du côté du Stade Robert Bobin. Ce sont pourtant les Bleues marines du Paris FC qui ont disposé des Bleues et Blanches de l’ASJ. La gardienne brésilienne Natascha Honegger n’a pas eu grand chose à faire ce samedi après-midi face à des Sojaldiciennes qui n’ont pas démérité, mais qui ont terriblement manqué de précision dans la zone de vérité.

Après une demi-heure d’observation entre les deux équipes, les Parisiennes ont haussé le ton. Cathy Couturier faisait faute dans la surface sur Coumba Sow mais Romane Munich, certainement en confiance après sa première convocation en Bleue, s’allongeait parfaitement sur le pénalty de Gaëtane Thiney (0-0, 33e). Mais sur le corner suivant, Clara Matéo récupérait un ballon renvoyé par la défense de Soyaux et trompait Romane Munich sur sa droite (1-0, 34e). Les joueuses de Sébastien Joseph tentaient de réagir, mais Kim Cazeau manquait sa reprise après un joli contrôle de la poitrine (41e) et le ballon filait juste au-dessus du but d’Honegger. L’ancienne attaquante d’Albi et Rodez était sans conteste la Charentaise la plus active sur le pré. C’était déjà elle qui s’était essayée quelques minutes plus tôt côté droit (28e.). Juste avant la pause, l’attaquante de 27 ans faisait une belle course sur l’aile gauche avant de centrer pour Nina Stapelfeldt, mais la recrue suisse ne parvenait pas à reprendre (44e).

Au retour des vestiaires, en capitaine exemplaire, Siga Tandia tentait de sonner la révolte mais sa tête passait au-dessus du but parisien (48e). Mais la troupe de Sandrine Soubeyrand, emmenée par un milieu de terrain largement dominateur et une Daphné Corboz qui a joué extrêmement juste pendant toute la partie, avait bien la mainmise sur le match. C’est d’ailleurs la meneuse franco-américaine qui obtenait un coup-franc bien placé suite à un beau numéro dans l’axe. Le coup-franc était bien frappé par Julie Soyer, mais Munich – en forme cet après-midi – s’interposait et envoyait en corner. À l’image de l’ouverture du score, le coup de pied de coin était mal renvoyé par la défense de Soyaux. Sophie Vaysse en profitait pour envoyer un missile dans le but de la toute nouvelle internationale française (2-0, 53e). Malgré une dernière occasion de Laura Bourgouin sur coup franc (75e), le mal était fait et l’entrée de la jeune Jessy Roux n’y changeait rien.

Réaction des coachs

Sebastien Joseph (entraîneur ASJ Soyaux) :

« C’est forcément décevant, on n’a pas réussi à enchaîner suite à la victoire de la semaine dernière. On prend deux buts sur corner, on en avait déjà pris un la semaine dernière, il faut qu’on travaille pour régler ce problème. »

« On a eu pas mal de blessures, on est dans le dur. On a de la chance qu’il n’y ait pas de matchs la semaine prochaine. On manque de milieux de terrain, de défenseures. Anna Clerac sort aujourd’hui et s’est certainement fait les croisés. J’espère qu’on va pouvoir régler ces problèmes d’effectif pour nous permettre d’être compétitives. Ce n’est pas parce qu’on a gagné un match contre Dijon»

« On a eu des belles phases de jeu, mais parfois on est trop dans la précipitation. Il faut savoir temporiser, avoir plus de proximité entre nous. On l’a mieux fait en deuxième mi-temps. On a eu des opportunités, mais en face il y avait une belle équipe. »

« C’est nécessaire de prendre d’autres joueuses. On a 17 joueuses dans l’effectif. On a des joueuses qui sont ici depuis le mois de juillet mais qui ne sont pas encore qualifiées. On ne peut pas faire une saison à dix-sept, ce n’est pas possible. »

Sandrine Soubeyrand (entraîneur Paris FC) :

« Après la défaite de Lyon, c’était important de retrouver la victoire. Lyon venait d’être Champion d’Europe, elles avaient déjà joué cinq matchs à haut niveau. Aujourd’hui, c’était de nouveau un match un peu normal, face à des adversaires qui ont le même rythme et la même préparation que nous. On est satisfaits de la performance. »

« Daphné Corboz c’est une joueuse que je voulais avoir dans mon effectif. Elle a une capacité à faire jouer les autres, à faire des passes qui cassent les lignes. Je suis très satisfaite du rendement de Daphné, je n’en doutais pas. »

« Il nous reste une semaine pour le mercato, mais je n’ai pas envie de faire bouger encore notre groupe, ça prend du temps de construire un effectif, je n’aime pas travailler en urgence. Il y a une joueuse qui va être officialisée car elle s’entraîne déjà avec nous depuis une dizaine de jours. Aujourd’hui, on a que Mathilde Bourdieu qui est blessée. »