À la UneL'ActuLigue des Champions

Quelle hiérarchie dans les cages du VfL Wolfsburg ?

Par 15/08/2020 12:30 août 19th, 2020 No Comments
© VfL Wolfsburg
Récemment couronné champion d’Allemagne, le VfL Wolfsburg est l’un des grands favoris pour le sacre européen, fin août. Avant le “Final 8”, l’Équipière fait le point sur les derniers bouleversements au poste de gardienne de but chez les Louves.

Au début de la saison 2019-2020, le VfL Wolfsburg comptait officiellement 5 gardiennes dans ses rangs. Si Almuth Schult et Hedvig Lindahl étaient les deux grands noms associés à l’équipe, une autre portière a réussi à se montrer.

Année blanche pour l’éternelle numéro 1

Blessée suite à la Coupe du Monde, Almuth Schult n’a pas pu débuter la saison avec les Louves. Si elle espérait revenir en cours d’exercice, la gardienne numéro 1 est tombée enceinte et a donné naissance à des jumeaux, elle n’a finalement pas retrouvé les terrains de la saison et ne devrait pas jouer la Ligue des Champions à la fin du mois d’août.

Hedvig Lindahl peu à peu oubliée

Arrivée en provenance du Chelsea FC à l’été 2019, Hedvig Lindahl a su profiter de l’absence de la gardienne star du VFL. Grandiose lors du Mondial français l’été dernier, la Suédoise a été alignée par Stephan Lerch pour débuter toutes les rencontres de Bundesliga avant l’arrêt du championnat, suite au Covid-19. Mais le retour de la compétition en Allemagne a été plus compliqué pour Lindahl. En effet, le VfL Wolfsburg a choisi de ne pas prolonger la portière de 37 ans. Conséquence de cette décision, la gardienne a vu son temps de jeu radicalement diminuer en fin de saison. Hedvig Lindahl n’a été titularisée qu’une seule fois en 9 rencontres, à l’occasion du dernier match de championnat face au Bayer Leverkusen, équipe de bas de tableau.

Souhaitant retrouver du temps de jeu, la gardienne suédoise s’est engagée avec l’Atlético Madrid et disputera donc la compétition européenne dans les rangs des Colchoneros. En cas de qualification de Wolfsburg et Madrid, elle retrouverait son ancien club en demi-finale.

La folle ascension de Friederike Abt

La gardienne numéro 3, Friederike Abt, a pu tirer profit de cette conjoncture favorable et récupérer une place de numéro un complètement inattendue. Arrivée elle aussi lors du dernier mercato estival, la joueuse a été propulsée dans le onze de départ lors la reprise du championnat en mai dernier. Titulaire lors de 5 des 6 matchs de Bundesliga, et lors de toutes les rencontres restantes de Coupe d’Allemagne, Abt a saisi l’occasion de montrer ses qualités. Ses belles performances ont été confirmées par son match décisif en finale de DFB-Pokal face au SGS Essen. Capitale en fin de rencontre, l’ancienne gardienne d’Hoffenheim a arrêté deux penalties après le loupé d’Alexandra Popp, permettant au VfL Wolfsburg de soulever son deuxième trophée de la saison.

La concurrence de Kiedrzynek

Pour autant, Friederike Abt pourrait voir sa place remise en cause dès la phase finale de Ligue des Champions. En effet, Katarzyna Kiedrzynek -arrivée du PSG- pourrait venir lui faire de l’ombre, dès la fin du mois d’août. Si la Polonaise a été très utilisée pendant ses 6 premières années parisiennes, elle a connu un exercice 2019-2020 compliqué avec un temps de jeu très réduit, face à la concurrence de Christiane Endler. Ajouté à cela l’arrêt définitif du championnat français implique que Kiedrzynek n’a pas joué de match depuis le quart de finale de Coupe de France contre Arras (D2), le 15 février dernier. Il faudra voir où elle en est dans sa préparation. 

La présence d’Abt et de Kiedrzynek devrait donc donner du fil à retordre à l’entraîneur de Wolfsburg, qui aura un choix de luxe à faire pour désigner sa titulaire pour la Ligue des Champions, et par la suite pour l’exercice 2020-2021, avec le retour de Schult.

Leave a Reply