Actu InternationaleL'Actu

Quelle issue pour le championnat anglais (FA WSL) ?

Par 23/05/2020 09:30 No Comments
Arsenal FA WSL 2019
©Katie Chan – (CC BY-SA 4.0)
En raison de la pandémie, le championnat anglais féminin ne reprendra  vraisemblablement pas. Si l’arrêt définitif est voulu par les clubs et la fédération, des désaccords persistent sur l’issue à donner à cette saison.

Après plusieurs semaines de consultations, la Fédération anglaise de Football et les clubs s’accordent pour un arrêt définitif des compétitions. La Barclays FA Women’s Super League et le FA Women’s Championship (ndlr: première et deuxième divisions) ne reprendront donc vraisemblablement pas.

Toutefois, avant d’acter l’arrêt des compétitions, la Fédération (FA) a demandé par écrit aux clubs de s’entendre sur les classements finaux. La FA refuse de prendre arbitrairement une décision, souhaitant privilégier le mérite sportif alors qu’il restait 82 matchs à disputer, première et deuxième divisions confondues. Outre les éventuelles promotions et relégations, doivent être désignées les deux équipes qualifiées pour la prochaine édition de la Ligue des Champions.

Trois scénarios en débat

À ce stade, trois scénarios se dessinent mais aucun ne suscite la pleine adhésion des clubs. Le premier utiliserait le critère choisi en France par la FFF, à savoir la moyenne de points par matchs disputés. Ce critère permettrait de pondérer les différences entre les clubs, sachant qu’il restait entre 6 et 9 matchs à disputer selon les équipes de l’élite. Chelsea serait alors sacré champion et Aston Villa monterait en lieu et place de Liverpool. Manchester City disputerait alors avec les Blues la prochaine Ligue des Champions.

Dans le second scénario, la moyenne de points serait utilisée, mais il n’y aurait aucune relégation. Aston Villa monterait néanmoins et la WSL se jouerait donc à treize équipes à la rentrée. Chelsea et City obtiendraient donc également leur ticket pour l’Europe. Le troisième scénario serait celui, moins populaire, de la saison blanche – un scénario retenues par la FA pour la troisième division et les ligues inférieures.

Un deux poids, deux mesures ?

Si l’arrêt définitif se confirme, celui-ci interroge toutefois puisque la Premier League masculine se dirigerait vers une reprise fin juin. Difficile d’imaginer que le protocole sanitaire que suivraient les joueurs pour reprendre ne puisse pas l’être par les joueuses – sachant que neuf clubs engagés en Premier League ont aussi une équipe en FAWSL.

Ce deux poids deux mesures entre les championnats masculin et féminin s’expliquerait principalement par le poids économique de l’élite professionnelle masculine. Une fin prématurée de saison en Premier League entraînerait une perte en droits TV évaluée à 870 millions d’euros, quand le coût de l’arrêt du championnat féminin est estimé à 3 millions d’euros “seulement”…