À la UneActu Ligue des ChampionsL'Actu

Qui arrivera le mieux préparé pour le Final 8 ?

Par 24/07/2020 08:30 No Comments
Lyon LDC 2019
© UEFA
Alors que toutes les ligues européennes ont arrêté leurs championnats, la Bundesliga a repris à la fin du mois de mai pour terminer sa saison. Ce retour à la compétition pourrait être un avantage pour Wolfsburg et Munich en Ligue des Champions.

Un retour sur les terrains en avant-première

Grâce aux mesures de déconfinement prises par le gouvernement allemand, les clubs outre-Rhin ont été les premiers à retrouver le chemin des terrains. Dès le 20 avril les entraînements par petits groupes étaient autorisés pour le VfL Wolfsburg et le Bayern Munich. Au même moment, les joueuses des autres championnats européens étaient encore contraintes de s’entraîner seules chez elle. Moins d’un mois plus tard, Munich et Wolfsburg reprenaient les entraînements collectifs alors que le reste de l’Europe entamait tout juste son déconfinement.

Bayern Wolfsburg (C) Bayern
© FC Bayern

Le week-end du 29 mai, après trois mois sans match officiel, le championnat allemand signait son grand retour. Jusqu’à la fin de saison, Munich a eu l’occasion de rencontrer six équipes dont le cador Wolfsburg. De son côté, le VfL, toujours en lice pour la Coupe d’Allemagne, a pu disputer trois rencontres de plus. Les deux clubs ont donc eu l’avantage non négligeable de retrouver le rythme de la compétition avant l’échéance européenne de la fin du mois d’août.

Des préparatifs intenses pour combler le retard

Si Wolfsburg et Munich ont certainement un temps d’avance sur les autres équipes qui seront présentes en Espagne, de nombreuses écuries reviennent en force pour préparer la compétition. L’Olympique Lyonnais, futur adversaire du Bayern, a entamé sa préparation à partir du 16 juin. Les joueuses de Jean-Luc Vasseur ont ensuite effectué un stage intensif de dix jours à Tignes puis se sont envolées pour la Pologne où trois matchs amicaux étaient prévus (les deux premiers ont été remportés 5-0 et 4-1). Début août, l’OL disputera la demi-finale de Coupe de France face à Guingamp et la finale une semaine plus tard en cas de qualification. Enfin, un tournoi amical est prévu à la mi-août où les Lyonnaises rencontreront notamment le PSG, autre quart de finaliste de la coupe européenne. Les championnes d’Europe en titre devraient donc arriver en forme pour affronter les Bavaroises.

Wendie Renard © OL
© OL

De leur côté, les joueuses de Wolfsburg et du Bayern ont eu le droit à du repos avec près de trois semaines de coupure après la fin des compétitions allemandes. Après un séjour dans le Tyrol autrichien, les joueuses de Munich rencontreront Zurich, Fribourg et le Slavia Prague pendant la première quinzaine d’août. Les Louves de Wolfsburg passeront elles quelques jours en stage à Harsewinkel, puis affronteront une équipe de Bundesliga en amical.

Des reprises plus tardives pour Arsenal, Glasgow et les clubs espagnols

Le PSG, second club français qualifié, affrontera Arsenal. Le Paris Saint-Germain a aussi repris les entraînements au mois de juin et prévu plusieurs rencontres amicales face au FC Twente (remportée 4-2) et au Paris FC. Comme Lyon, le club de la capitale fera son retour en compétition officielle en disputant une demi-finale de Coupe de France. Outre-Manche, les Gunners n’ont repris que début juillet, ce qui laisse une longueur d’avance aux Parisiennes dans leur réathlétisation. À l’instar d’Arsenal, Glasgow a retrouvé les terrains bien plus tard que son adversaire, le VfL Wolfsburg. Les Écossaises ne se sont entraînées pour la première fois avec contact que le 18 juillet, soit un mois avant le rendez-vous espagnol.

Le dernier quart de finale sera un duel 100% espagnol entre le FC Barcelone et l’Atlético Madrid. Alors que les joueuses madrilènes ont retrouvé les terrains au début du mois de juillet, les Barcelonaises les ont suivies une semaine plus tard. Aucune des deux équipes ne devrait donc avoir un avantage significatif sur son adversaire. Toutefois, le regain de l’épidémie dans la région de Barcelone et l’évolution des mesures prises par les autorités pourraient ralentir le Barça dans sa préparation.