À la UneActu InternationaleL'Actu

Spectacle et suspense, en WSL tout reste à faire !

Par 17/11/2020 08:00 No Comments
Chelsea United
©ChelseaFCWomen
Après avoir joué près d’un tiers du championnat, le cru 2020/2021 de la Women’s Super League présente un spectacle certain mais une incertitude totale quant à son issue. Focus sur les 5 équipes qui dominent le championnat.

3,58 buts par match, 143 au total, 1 seul match nul et vierge en 40 rencontres. On peut aisément dire que la FAWSL nous propose jusqu’ici un show de qualité. Lorsque l’on regarde de plus près le classement, l’impression s’accentue. En effet, les cinq premières équipes se tiennent en 5 petits points. La lutte pour le titre fait rage et un quintuor semble se détacher. En effet seulement 5 points séparent Manchester United, leader, de son voisin Manchester City, cinquième avec 12 points. Tour d’horizon du haut de tableau de la première division anglaise.

Manchester United : 1er, 17 points

Le leader a du caractère ! Menées 2-0 à la mi-temps dans le derby, les Reds Devils ont fait preuve d’un mental à toute épreuve pour se maintenir en tête du championnat. Toujours invaincues et seulement tenues en échec par City et Chelsea, les mancuniennes s’appuient sur un bloc solide qui sait gagner. Même lorsqu’il a plus de mal face au but, comme contre Arsenal ou Tottenham. Attention toutefois à ne pas relâcher la pression défensive. Manchester a en effet déjà encaissé deux buts dans un même match à trois reprises cette saison. Mais le plus impressionnant reste que l’équipe de Katie Zelem a déjà affronté sans défaites tous les gros du championnat, à l’exception d’Everton. Si elles réussissent à faire le plein face aux équipes les plus modestes sur la fin de la phase aller, les mancuniennes pourraient avoir une bonne tête de favorites au titre.

Arsenal : 2ème, 16 points

Vivianne Miedema, en tête du classement des meilleures buteuses du championnat, porte une attaque d’Arsenal déjà auteure de 30 buts en 7 matchs. Les Gunners surfent sur une efficacité offensive impressionnante. Si les joueuses de Joseph Montemurro ont calé une défaite et un nul lors de leurs deux dernières confrontations contre des grosses cylindrées – respectivement face à Manchester United et Chelsea – elles ont surtout manqué d’efficacité. Seules 3 frappes en 22 tirs étaient cadrées, pour un seul but.
Avec moins d’un but encaissé par match, l’équipe 15 fois titrée impressionne. La confrontation du 13 décembre face à City devrait donner des réponses sur la capacité des Londoniennes à se mobiliser dans les gros matchs et donner des indications sur la suite de leur parcours. Si les Gunners veulent de nouveau régner sur le Royaume, il faudra aussi briller dans les gros matchs et éviter les bévues comme le match nul du week end dernier concédé dans les dernières minutes contre Chelsea (but contre son camp de Wubben-Moy).

Chelsea : 3ème, 14 points mais un match en moins contre Aston Villa.

Deuxième meilleure attaque du championnat, à 11 longueurs d’Arsenal, les Blues viennent de sortir d’une double confrontation face à Everton et Arsenal avec 4 points dans leur escarcelle. Le match en retard face à Aston Villa, qui sera rejoué le 27 janvier prochain, pourrait s’avérer décisif si les Londoniennes restent solidement accrochées sur le podium. Avec 3 points largement envisageables face à des Villans en grande difficulté, les joueuses de Chelsea seraient alors leaders. Elles aussi encore invaincues, les Blues ont affronté les 4 autres équipes du top 5. De bonne augure donc, pour une équipe qui a écrasé Everton récemment (4-0 lors de la 6ème journée). À cela, il faut aussi souligner l’intégration réussie de Pernille Harder qui semble s’épanouir au sein de l’attaque. Avec un calendrier abordable jusqu’à la fin de l’année civile, il ne serait pas étonnant de voir les tenantes du titre virer en tête avant d’entamer 2021.

Everton : 4ème, 14 points

4 matchs et 4 victoires pour commencer et puis… Plus rien pour l’invité surprise de ce top 5. Incapable de gagner ses trois derniers matchs (deux matchs nul et une défaite) Everton n’avance plus. Les Toffees, pas forcément habituées au haut de tableau, n’ont plus gagné en championnat depuis plus d’un mois alors que se profilent les matchs les plus compliqués de la saison. En effet, d’ici le 10 janvier, Everton affrontera City, Arsenal et Manchester. A cela, il faut ajouter un match piège contre Birmingham qui relève la tête depuis peu. Rendez-vous dans 4 matchs pour voir où se situe Everton et déterminer si oui ou non, les Toffees peuvent s’imposer comme le poil à gratter du haut de tableau.

Manchester City : 5ème, 12 points

Les Citizens vont devoir passer la seconde pour pouvoir nourrir de plus grandes ambitions. Renforcé notamment par les arrivées de Lucy Bronze, Rose Lavelle et Samantha Mewis cet été, Manchester City peine à se montrer assez consistant pour enchaîner les succès. En témoigne le nul concédé ce weekend dans le derby après avoir mené de deux buts à la mi temps. Déjà trois matchs nuls et une cinglante défaite 3-1 contre Chelsea. City va devoir faire plus et vite. Cela passera sûrement par de meilleures performances de ses deux recrues phares qui peinent pour l’instant à porter leur équipe. Lavelle n’a d’ailleurs toujours pas été titularisée lors d’un match de championnat. De son côté, Lucy Bronze, qui réalise tout de même un début de saison correct, semble un peu en deçà de ses performances françaises de ces dernières saisons. Le récent et large succès face à la lanterne rouge Bristol City avait laissé entrevoir de belles promesses mais l’apathie affichée face à United pose elle aussi question. On y verra sûrement plus clair pour les Citizens après les deux prochains matchs face à Everton et Arsenal.

Cinq équipes, des confrontations directes à chaque journée de championnat ou presque, beaucoup de questions et des joueuses qui doivent encore beaucoup prouver. La WSL régale ses spectateurs en ce début de saison. Ceux-ci doivent croiser les doigts pour que le suspens d’aujourd’hui soit aussi celui de 2021 et de la fin du championnat. Alors, Manchester United pour confirmer une montée en puissance du club ? Arsenal pour récupérer son bien ? Chelsea pour réaliser le doublé ? Everton pour une épopée à la Leicester ? City pour valider un recrutement 5 étoiles ? Mesdames, Messieurs, faites vos jeux !