Actu InternationaleL'Actu

Tournoi de France : match nul spectaculaire entre le Canada et le Brésil !

Par 10/03/2020 22:00 mai 6th, 2020 No Comments
Dans un stade de l’épopée de Calais à huis-clos, en raison du Covid-19, le Canada et le Brésil s’affrontaient ce soir pour leur troisième et dernier match du Tournoi de France. Sous les ordres de l’arbitre française Stéphanie Frappart, les deux équipes n’ont pas su se départager (2-2).

Muettes lors de leur deux premières rencontres, les Canadiennes et les Brésiliennes avaient à cœur de bien finir leur tournoi et d’enfin trouver le chemin des filets.

Le Brésil efficace !

Le Canada rentrait pied au plancher dans ce match , face à des Brésiliennes plus timorées qui concédaient un corner au bout de 30 secondes de jeu. Le corner ne donnait rien et petit à petit le Brésil mettait le pied sur le ballon. Ludmila, très en vue dans ce tournoi, commençait son show avec une frappe non cadrée (7e). Dans la foulée, Marta bénéficiait de deux contres favorables suite à une touche au milieu de terrain, et ajustait Stéphanie Labbé d’une frappe croisée du gauche (1-0, 8e).

Les Canadiennes réagissaient très vite à cette ouverture du score avec un corner rentrant directement dans les bras de Barbara (13e). Galvanisées par leur but, les Canarinhas se projetaient de plus en plus vers l’avant et Ludmila profitait d’un ballon relâché par Stéphanie Labbé sur un centre de Beatriz pour conclure de près (2-0, 17e). Les Brésiliennes contrôlaient ensuite le jeu face à une équipe canadienne peu dangereuse  l’exception d’un centre (39e) repoussée de justesse en fin de période. C’est donc sur ce score de 2-0 que les deux équipes reprenaient le chemin des vestiaires.

L’envie du Canada récompensée

Le début de seconde période ressemblait à la fin de première. Le Brésil maîtrisait les débats, et s’essayait même à des frappes de loin à deux reprises par Marta (49e) puis Beatriz (52e), sans danger. Mais à trop vouloir gérer, le Brésil finissait par reculer et s’exposer aux attaques de Canadiennes pleine d’envie.

A la 57eme minute, Nichelle Prince se présentait seule face à la portière de la Seleçao, mais manqua son face à face en poussant trop loin son ballon. Au fil des minutes, le Canada se faisait plus pressant tandis que le Brésil orphelin de ses buteuses, Ludmila et Marta remplacées à la 62eme, peinait à se montrer dangereux.

Finalement, ce qui devait arriver arriva : sur un beau centre en retrait de Nichelle Prince pour Diana Matheson, lancée dans la surface, elle ajustait la gardienne brésilienne d’un plat du pied (2-1, 74e). Sonnées par l’égalisation, les Brésiliennes se faisaient ensuite surprendre sur l’engagement. Alors qu’elle filait au but, Sophie Schmidt s’écroulait à l’entrée de la surface, retenue par Jucinara. La défenseure brésilienne recevait logiquement un carton rouge de la part de Stéphanie Frappart. En supériorité numérique, le Canada insistait et finissait par égaliser sur une frappe de Janine Beckie, qui s’était échappée dans l’axe à la faveur d’un une-deux avec Matheson (2-2, 87e).

Malgré une dernière frayeur pour les Canarinhas sur un service trop long de Jordyn Huitema pour Prince (90+3e), les deux équipes se quittaient sur ce nul logique  (2-2).

Mission accomplie finalement pour le Canada et le Brésil qui se sont rassurés offensivement. On regrettera juste que ce match se soit disputé dans un stade vide, tant il s’agissait d’une meilleure publicité pour le foot au féminin que les précédentes rencontres du tournoi…