Actu Équipe de FranceL'Actu

Tournoi de France : une Équipe de France remaniée confirme face au Brésil !

Par 04/03/2020 20:00 mai 8th, 2020 No Comments
Trois jours après leur succès initial face au Canada, l’Équipe de France a récidivé face au Brésil (1-0). Retour sur ce match depuis Valenciennes.

Les Bleues de Corinne Diacre avaient rendez-vous avec le Brésil pour ce deuxième match du Tournoi de France. Et pour ce remake du huitième de finale de Coupe du Monde 2019, le staff des Bleues avait décidé de faire largement tourner. Pauline Peyraud Magnin démarrait dans les buts, alors qu’Aissatou Tounkara et Eve Périsset avaient l’occasion de se montrer à l’arrière garde. Dans l’entrejeu, pas d’Amandine Henry, ni de Grace Geyoro, mais la présence surprise de Charlotte Bilbault et Kenza Dali. Enfin, comme annoncé en conférence d’avant match, Eugénie Le Sommer, qui avait l’occasion ce soir de battre le record de Marinette Pichon de nombre de buts en sélection (ndlr : 81) était bien titulaire. La capitaine du soir était alignée sur la gauche de l’attaque tricolore, en compagnie de Valérie Gauvin et Delphine Cascarino.

Une équipe new look peu dangereuse

Cette équipe de France new look était l’occasion pour le public venu nombreux à Valenciennes, de voir évoluer d’autres joueuses, au faible temps de jeu en bleu. Les titulaires du soir avaient l’occasion de montrer qu’elles avaient le fameux « niveau international » recherché par Corinne Diacre. Mais après dix minutes prometteuses, le rythme baissait d’un cran et les Bleues peinaient à imposer la même cadence qu’il y a trois jours contre le Canada. Les transitions étaient plus lentes au milieu et seule Amel Majri parvenaient à percuter. C’est d’ailleurs elle qui se créait l’unique occasion française de ce premier acte. Suite à un joli centre de sa partenaire en club, Cascarino, elle, plaçait une tête juste à côté du but brésilien (13e). Contrairement à leur dernière apparition, les Françaises apparaissaient moins solides derrière et Peyraud Magnin devait rester concentrée (5e, 16e). Dans ce premier acte pendant lequel Corinne Diacre semblait agacée par le niveau de son équipe, son homologue Pia Sundhage, lui donnait du fil à retordre.

Un réveil orchestré par le public

La deuxième mi-temps démarrait par une superbe “Ola” qui faisait plusieurs tours du magnifique Stade du Hainaut. Et les Bleues avaient semble-t-il reçu le message venu des tribunes. Après une belle combinaison sur le côté gauche avec Sakina Karchaoui, Majri plaçait un centre millimétré pour Valérie Gauvin qui ouvrait la marque de la tête (1-0, 55e). Le réveil du public coïncidait avec le temps fort tricolore. Majri -meilleure Bleue ce soir- semblait complètement relâchée dans ce poste de relayeuse. Intenable, elle s’essayait ensuite d’une frappe tendue qui heurtait le poteau (57e). A l’heure de jeu, Viviane AsseyiOuleymata Sarr et Amandine Henry faisaient leur entrée. La première buteuse du soir laissait sa place et Le Sommer poursuivait sa reprise progressive de la compétition avec cette heure passée sur le pré. Karchaoui et Périsset évoluaient beaucoup plus haut qu’en première mi-temps et s’essayaient tour à tour (81e, 83e). L’entrée des Bordelaises apportait plus de vitesse dans les transitions et la fin de partie ressemblait davantage à l’opposition contre le Canada. Des courses, de la générosité, des centres et du déchet dans la zone de vérité, à l’image de ce centre en retrait manqué par Sarr (90e).

Après ce deuxième succès 1-0 en trois jours, plusieurs satisfactions étaient à relever. 17 022 spectateurs ont peut-être pu assister aux prémices d’une belle relation entre Karchaoui et Majri sur le côté gauche, qui grâce à leurs qualités techniques et à leur volume de jeu, ont animé la rencontre. Enfin, vingt-et-une des vingt-trois Bleues ont pu avoir du temps de jeu, puisque seules Estelle Cascarino et Solène Durand n’ont pas disputé une seule minute. Peut-être auront-elles l’occasion de porter la tunique bleue lors du dernier match, mardi contre les vices-championnes du monde néerlandaises.

Nicolas Jambou, à Valenciennes