À la UneActu Équipe de FranceL'Actu

Trois choses à savoir sur l’Équipe de Suisse

Par 20/02/2021 14:00 juin 8th, 2021 No Comments
© SFV_ASF
À l’aube de la première des deux rencontres entre la France et la Suisse, voici les trois éléments indispensables pour cerner l’adversaire des Bleues.

Un poste de gardienne bientôt libre ? 

S’il y a un domaine dans lequel la Suisse et la France sont très similaires, c’est celui des gardiennes : les Bleues ont (avaient ?) Sarah Bouhaddi, et la Nati a Gaëlle Thalmann. La doyenne fribourgeoise (35 ans) est un véritable monument du football helvétique avec ses 88 sélections quand sa suppléante Seraina Friedli n’en compte que 7. 

Mais le futur Rouge et Blanc à ce poste se nomme probablement Elvira Herzog – 21 ans en mars – qui évolue en Bundesliga au SC Freiburg. Après deux saisons au FC Zurich, la jeune gardienne s’est exportée en Allemagne au FC Köln, d’abord. Le club a malheureusement été relégué à l’issue de la saison 2019-20 mais Herzog a pu rebondir à Freiburg où elle est la doublure de Lena Nuding depuis septembre 2020.

La meilleure buteuse suisse en activité n’est pas Ramona Bachmann

Ce n’est d’ailleurs pas Lara Dickenmann non plus, elle qui a pris sa retraite internationale en août 2019. Mais il s’agit d’Ana Maria Crnogorčević (30 ans) qui évolue au FC Barcelone depuis décembre 2019. Avant cela, la native de Steffisburg dans le canton de Berne – qui peut évoluer tant au poste d’attaquante qu’à celui de latérale – avait fait l’essentiel de sa carrière avec Francfort. 

En sept saisons, elle a joué à 114 reprises avec le club allemand et a marqué 21 buts. Son bilan en équipe nationale est bien meilleur puisqu’en à peine plus de rencontres (123), elle compte trois fois plus de réalisations (60). La joueuse du Paris Saint-Germain Ramona Bachmann n’est toutefois pas bien loin puisqu’elle a marqué 50 buts en 111 sélections.

La relève pointe le bout de son nez

Dans la liste des 23 convoquées pour les deux matchs contre la France, près de la moitié des joueuses (10 exactement) ont moins de 25 ans. Parmi elles, on retrouve notamment Camille Surdez (23 ans – FC Bâle), Alisha Lehmann (22 ans – Everton), Malin Gut (20 ans – Arsenal), Svenja Fölmli (18 ans – FC Lucerne) ou encore la benjamine Riola Xhemaili (17 ans) qui fait actuellement parler son talent en AXA Women’s Super League sous les couleurs du FC Bâle.

Après les retraites internationales des piliers Caroline Abbé et Lara Dickenmann et avec des cadres vieillissantes comme Vanessa Bernauer (32 ans), Sandy Maendly (32 ans), Ana Maria Crnogorcevic (30 ans) ou encore Ramona Bachmann (30 ans), les jeunes pousses n’ont plus beaucoup de temps devant elles pour se nourrir de leur expérience avant de devoir porter le destin de la Nati sur leurs épaules. Mais si le match contre la Belgique en septembre 2020 était une quelconque indication, le futur de l’équipe de Suisse semble plutôt radieux. En effet, la Nati s’était imposée 2-1 grâce à des buts de… Malin Gut et Alisha Lehmann.