L'Actu

Trophée des championnes : le titre pour l’OL

Par 21/09/2019 23:30 mai 8th, 2020 No Comments

Ce samedi, au Roudourou de Guingamp, a eu lieu la première édition du trophée des championnes, avec un affrontement alléchant entre l’OL et le PSG. Un match serré qui s’est terminé par une victoire lyonnaise (1-1, 4 tab 3). 

Au coude à coude en championnat, l’OL et le PSG se sont affrontés pour la première fois de la saison à l’occasion de ce trophée des championnes qui oppose, pour la première fois, les équipes vainqueures du Championnat de France et de la Coupe de France féminines.

Le match est âprement disputé et les Lyonnaises prennent rapidement le jeu à leur compte. Après un beau travail sur son côté, Amel Majri trouve la faille d’une frappe qui se loge dans la lucarne droite d’Endler (1-0, 31e).

Bien que sonnées par cette ouverture du score, les Parisiennes égalisent juste avant la mi-temps par l’intermédiaire de Nadia Nadim. Suite à une mésentente entre Sarah Bouhaddi et Amandine Henry, terminée par une erreur étonnante de la défenseure, qui n’appuie pas assez sa passe à destination de sa gardienne, la 10 parisienne intercepte, efface Bouhaddi et égalise (1-1, 43e).

Un duel de gardiennes !

Revanchardes après cette égalisation, les Lyonnaises monopolisent alors le ballon, tandis que les Parisiennes s’en remettent au talent de leur gardienne Christiane Endler.

Dans le temps additionnel de la première mi-temps, la chilienne remporte son face à face avec Hegerberg et permet à son équipe de rentrer au vestiaire sur le score de 1-1.
Un résultat qui n’évoluera pas en seconde période malgré les assauts de l’OL. Impériale, Endler repousse à deux reprises les frappes d’Amel Majri (50e, 63e).

L’attribution de ce premier trophée des championnes se décide donc aux tirs au buts. A ce petit jeu, l’OL se montre plus solide, grâce notamment à deux parades de sa gardienne Sarah Bouhaddi. Cette dernière repousse le premier essai parisien de Katoto, qui avait déjà manqué un penalty la semaine passée contre Dijon. Tous les tirs sont ensuite convertis jusqu’à la tentative de Grace Geyoro. Cinquième tireuse parisienne, la milieue de terrain n’avait pas le droit à l’erreur mais une nouvelle parade de Bouhaddi offre le titre aux Fenottes.

Si l’OL a de nouveau battu son meilleur ennemi, les Parisiennes ont prouvé que la marge des lyonnaises était de plus en plus en mince et qu’elles pouvaient rivaliser. De bonne augure pour le suspens en D1