L'Actu

Un mercato agité après la Coupe du Monde

Par 06/09/2019 16:40 mai 8th, 2020 No Comments
Alors que le marché des transferts féminin ne prendra fin que le 21 septembre, les clubs européens se sont d’ores et déjà illustrés lors du traditionnel mercato. Si les transferts de joueuses sont toujours nombreux en période estivale, l’éclosion de nouvelles écuries européennes renforce les mouvements transnationaux.

L’Espagne : Le Real de Madrid à toute vitesse, l’Atlético sur son chemin 
C’est vraisemblablement le plus grand rebondissement de l’intersaison. Après des années de tractations, le Real Madrid a enfin lancé sa section féminine. Un accord, en vue de l’absorption du CD Tacón, club de la communauté de Madrid, à l’été 2020, a été conclu. Mais le club de la capitale espagnole n’a pas attendu pour mettre en oeuvre sa politique de recrutement d’envergure.

Après avoir enrôlé Kosovare Asllani (Attaquante, SUE/Linköpling), les Merengues, ont jeté leur dévolu sur une autre suédoise, en la personne de Sofia Jakobsson (Attaquante, SUE/Montpellier HSC). Aurelie Kaci (Milieu, FRA/Atletico), Daiane (Défenseure, BRA/PSG) et Thaisa (Milieu, BRA/AC Milan).

Son rival Rouge et Blanc de l’Atletico, champion en titre, a également pris le soin de parfaire ses troupes. Ce sont au total sept recrues, et non des moindres, qui ont rejoint les rangs des Colchoneras : Sari Van Veenendaal (Gardienne, NED/Arsenal), Toni Duggan (Attaquante, ENG/ FC Barcelone), Kylie Strom (Défenseure, USA/Sparta Praha), Natiia Pantsulaia (Défenseure, UKR/Alg Spor), Virginia Torecilla (Milieu, ESP/Montpellier HSC), Charlyn Corral (Attaquante, Mexique/Levante) et Olga Ovdiychuk (Attaquante, UKR/FK Zhytlobud). La dernière citée a notamment terminé meilleure buteuse du championnat ukrainien avec 30 réalisations.

Le FC Barcelone,, quant à lui se fait relativement discret puisque son mercato a, pour l’essentiel, été réalisé en amont de la Coupe du Monde avec, en figure de proue, Caroline Graham Hansen (Milieu, NOR/Wolfsburg).
La Primera Iberdrola sera sans doute l’un des championnats à observer avec attention.

L’Italie : Une nouvelle destination en vogue

Avec une prestation plus que réussie de la sélection italienne lors du dernier mondial (quarts de finale), le championnat local semblait promis à une belle intersaison. Les clubs transalpins ont été particulièrement intéressés par les joueuses de l’hexagone.

Récemment lancée, la section féminine de l’Inter de Milan s’est offert les services de l’internationale tricolore Julie Debever (Défenseure, FRA/Guingamp). Linda Sembrandt (Défenseure, SUE/Montpellier HSC) et Lindsey Thomas (Attaquante, FRA/Montpellier HSC) ont quant à elles rejoint l’Inter de Milan et l’AS Roma. Andressa Alves (Attaquante, BRA/FC Barcelone) a également complété les rangs du club romain.

L’Angleterre : « God save France »

Cet été, trois Françaises (dont deux internationales A) ont traversé la Manche, et s’engager en FAWSL. Maeva Clémaron a rejoint Everton (Milieu, FRA/FC Fleury), Léa Le Garrec a signé à Brighton & Hove Albion (Attaquante/Milieu, FRA/Guingamp), tandis que Kenza Dali quitte pour la France pour la première fois pour West Ham (Milieu, FRA/Dijon).
Renforcé par la montée en première division de Manchester United et Tottenham, et la quatrième place des Three Lionnesses au Mondial, le championnat anglais gagne en attractivité.