Actu InternationaleAnalyses Coupe du MondeCoupe du Monde 2019

USA – THA | 11 JUIN | 21H00​

Par 11/06/2019 23:00 avril 28th, 2020 No Comments

Avant-match

Etats-Unis – Thaïlande : vers un match à sens unique ?

Les Etats-Unis, grandes favorites du tournoi, entrent en lice contre la Thaïlande au stade Auguste Delaune (Reims) ce mardi 11 juin. Les Chaba Kaew sauront-elles créer la surprise face à la redoutable efficacité offensive des américaines ?

Un duel déséquilibré

À en croire les statistiques, il faudrait un exploit de taille pour que les Thaïlandaises renversent le géant américain. Ce n’est que leur deuxième participation à la Coupe du Monde, alors qu’en face, le palmarès des stars and stripes n’est plus à refaire : trois titres de championnes du monde au compteur et une soif de rajouter une quatrième étoile à leur maillot.

Si l’on s’attache aux performances récentes des deux sélections, il ne fait pas non plus de doute que les américaines ont une longueur d’avance. Elles ont largement dominé le Championnat Féminin de la CONCACAF en octobre 2018, puis surclassé leurs adversaires lors de leur préparation en inscrivant 18 buts en trois matchs. De l’autre côté du terrain, le bilan est beaucoup plus mitigé. Avant de venir en France, les Thaïlandaises ont atteint la demi-finale de la Coupe d’Asie de l’AFC où elles ont terminé quatrièmes, perdant aux tirs au but contre l’Australie. Plus inquiétant, elles ont perdu leurs deux premiers matchs de préparation face à l’Allemagne et la Norvège en encaissant 8 buts, ce qui est de mauvaise augure lorsque l’on connaît l’efficacité offensive des américaines. Elles ont cependant battu la Côte d’Ivoire 3-2 lors de leur dernière confrontation avant la compétition.

Autant dire que les Chaba Kaew auront du pain sur la planche si elles veulent inquiéter la défense américaine tenue d’une main de fer par Becky Sauerbrunn. D’autant plus que l’unique confrontation entre les deux équipes en amical en 2016 s’était soldée par une dure défaite 9 buts à 0.

La rencontre sera donc probablement déséquilibrée à la faveur des Etats-Unis qui devraient monopoliser le ballon et chercher à transpercer la défense thaïlandaise. Attention tout de même aux contre-attaques de la Thaïlande qui aura à coeur de bien débuter leur tournoi.

Les joueuses clés du match

Le plus grand succès de la sélection Thaïlande en Coupe du Monde, contre le Sierra Leone (3-2), fut mené par Kanjana Sungngoen, une attaquante expérimentée, rapide et forte, qui pourrait donner du fil à retordre aux défenseures américaines. La sélection thaï pourra également compter sur sa capitaine, Sunisa Srangthaisong, pour tenir le fort face à l’attaque adverse.

De l’autre côté du terrain, il faut s’attendre à une forte présence offensive d’Alex Morgan, qui a marqué son 100e but en sélection cette année, de Carli Lloyd, de Christen Press ou encore de Megan Rapinoe, qui  pourront s’appuyer sur les milieux de terrain Julie Ertz et Rose Lavelle.

Informations pratiques :

Mardi 11 juin à 21 h, Stade Auguste Delaune (Reims)
Diffusion : Canal+ Sport

Après-match

“Et un, et deux ….. et treize zéro”

Les Américaines ont écrasé la Thaïlande sur le score de 13 buts à 0, en dominant totalement leur premier match.

Devant 18 591 spectateurs, à Reims, l’équipe de Thaïlande affrontait l’équipe expérimentée des États-Unis. Une formation asiatique organisée en 4-5-1 avec Miranda Nild, l’attaquante de l’université de Californie placée seule en pointe. Côté américain, une petite surprise dans la composition de l’équipe puisque Julie Ertz a joué partie en défense centrale au lieu de sa position habituelle de milieu de terrain centrale. Une mesure de précaution prise par Jill Ellis, la sélectionneure américaine, en raison d’une légère blessure à la cuisse Sauerbrunn. En attaque, on retrouvait le trio : Megan Rapinoe, Alex Morgan et Tobin Heath (4-3-2-1).

Au cours des cinq premières minutes, les États-Unis marquent un premier but, qui est invalidé pour cause d’hors jeu d’Alex Morgan. Quelques instants plus tard, Morgan ouvre le score d’une tête sur un centre de Kelley O’Hara et ce rythme intense de contrôle monopolistique donnera le ton pour le reste du match. Les États-Unis ont continué à jouer collectivement tout le match, utilisant les ailes, comptant souvent sur Heath pour faire rentrer le ballon dans la surface de réparation. Avec une possession de balle de près de 75% , les États-Unis ont été les premiers sur presque tous les ballons et  avides de gagner leurs duels. En première mi-temps, le mouvement a été en grande partie orchestré par Megan Rapinoe, qui a profité de la contre-attaque pour attirer des défenseurs individuels afin d’exposer les grands espaces dans la ligne arrière thaïlandaise . La défense thaïlandaise et la gardienne, Chor Charoenying, ont lutté de bout en bout pour maintenir une bonne position défensive. La stratégie de l’équipe thaïlandaise semblait être de bloquer l’avance des États-Unis par tous les moyens et de se débarrasser du ballons en dehors de la surface sans trop vouloir enchaîner les passes ou trouver les pieds de Nild en attaque.

​Au retour des vestiaires, l’équipe américaine a continué sur le même rythme en usant la défense et la gardienne adverses exposant de gros espaces et profitant du manque de marquage pour inscrire 4 buts en moins de 10 minutes (50′, 53′, 54′, 56′). A la 60ème minute, l’équipe américaine avait tiré 22 fois, dont 12 fois au but alors que l’équipe thaïlandaise n’avait tiré qu’une seule fois par l’intermédiaire de Nild. Le sélectionneur des États-Unis, Ellis, a effectué un certain nombre de changements en fin de seconde mi-temps, notamment en faisant rentrer Carli Lloyd et Mallory Pugh, qui ont toutes les deux marqué dans les 10 dernières minutes.

Le score final inclut des buts : Alex Morgan (12′, 53′, 74′, 81′, 87′, 87′), Rose Lavelle (20′, 56′), Lindsey Horan (32′), Samantha Mewis (50′, 54′), Megan Rapinoe (79′), Mallory Pugh (85′), Carli Lloyd (90′ +2).

Il s’agit là du record du nombre de buts inscrits lors d’un match de Coupe du Monde, effaçant le 11-0 des Allemandes face aux Argentines en 2007. Alex Morgan a égalé le record de sa compatriote Michelle Akers en réalisant un quintuplé lors de ce match.

Informations pratiques :

Prochain match des Etats-Unis : Dimanche 16 juin à 18h, Chili – Etats-Unis, Parc des Princes (Paris)
Prochain match de la ThaÏlande : Dimanche 16 juin à 15h, Thaïlande – Suède, Stade de l’Allianz Riviera (Nice)