À la UneActu InternationaleL'Actu

Women’s Cup Grand Est: Bordeaux et Issy s’imposent d’entrée

Maelle Garbino, buteuse et passeuse face à Francfort  ©Victoria Lapauze (L’Equipière)
Pour cette première journée de la Women’s Cup Grand Est, les équipes de D1 Arkema ont tenu leur rang. À Phalsbourg, Bordeaux et Issy se sont respectivement imposés face à Francfort (Bundesliga) et Strasbourg (D2).

Bordeaux s’impose mais perd Chatelin sur blessure

Dans un  stade David Weil plein, les Bordelaises ont disputé leur second match de leur préparation estivale. Après s’être imposées face au Paris Saint-Germain vendredi dernier, les Marine et Blanc affrontaient l’Eintracht Francfort pour le compte de la Women’s Cup Grand Est. 

D’entrée, José Barcala aligne un 4-4-2 dans lequel Melissa Gomes est associée à Claire Lavogez en attaque et la capitaine Charlotte Bilbault à Ella Palis au cœur du milieu de terrain. 

En début de première période, les Girondines peinent à mettre leur jeu en place face à des Allemandes entreprenantes. Une perte de balle bordelaise dans la surface aurait même pu permettre aux Francfortoises d’ouvrir le score dès la 10ème minute sans la maladresse de Laura Freigang. Si le jeu s’équilibre progressivement, les situations dangereuses sont l’œuvre des joueuses de Niko Arnautis. 

Peu avant l’heure de jeu, la défenseure des girondines Delphine Chatelin s’effondre sur son côté gauche après un mauvais contact avec une adversaire. Blessée, la native de Pau quitte le terrain, remplacée par Marine Perea

Mieux en place en fin de première période, les coéquipières d’Eve Périsset peinent toutefois à trouver leurs attaquantes dans la profondeur. Au coup de sifflet intermédiaire, les deux équipes sont à égalité (0-0). 

Au retour des vestiaires, plusieurs changements sont effectués de part et d’autre. Côté girondin, ce sont Inès Jaurena, Maëlle Garbino, et Katja Snoeijs qui font leur entrée en remplacement de Pallis, Dufour et Gomes. 

Les choix de l’entraîneur espagnol s’avèrent alors payant puisque ce sont les entrantes qui vont permettre à Bordeaux d’ouvrir le score. A la réception d’un centre de Garbino, Snoeijs plonge devant le montant droit et finit de près (61’, 1-0). 

Mieux en place offensivement et défensivement, les Girondines vont même alourdir la marque quelques minutes plus tard. Déjà passeuse décisive sur le premier but, Maëlle Garbino est alors à la finition avec une frappe parfaitement ajustée face à la gardienne adverse (67’). 

Sereinement, la troisième équipe de D1 Arkema se dirige vers une seconde victoire de rang en préparation. Le dernier coup-franc tiré par Francfort ne donne rien (90’) et Bordeaux l’emporte sur le score de deux buts à zéro.

Les Girondines s’imposent 2-0 dans un match plein. ©Victoria Lapauze (L’Equipière)

Issy l’emporte mais Strasbourg séduit 

Le second et dernier match de la première journée de Women’s Cup Grand Est opposait le GPSO Issy 92 (D1 Arkema), au RC Strasbourg, pensionnaire de D2. Si les Strasbourgeoises se sont inclinées (1-2), les Bleues et Blanches ont fait preuve de concentration et de qualité pendant 90 minutes. 

Dès l’entame, Strasbourg met le pied sur le ballon. Les Alsaciennes ne rougissent pas face à leur adversaire et pénètrent à plusieurs reprises dans la surface de Kelly Rowswell. C’est malgré tout Issy qui ouvre le score. Sur un centre fort de Roselord Borgella, Manon Evrad vient tromper sa propre gardienne (10’, 0-1). 

Si le ballon est toujours Strasbourgeois, les joueuses de Vincent Nogueira peinent à se montrer dangereuses dans la surface. Pourtant, tout semble réuni pour créer la sensation : la possession est leur et l’impact physique mis par les Alsaciennes leur permet de faire jeu égal avec les pensionnaires de l’élite. De son côté, Issy s’appuie sur les joueuses de couloir pour atteindre leurs deux attaquantes Haïtiennes. A chaque prise de balle, Borgella oblige les Strasbourgeoises à défendre à deux sur sa personne. À la 20e minute de jeu, sa compatriote Batcheba Louis est accrochée dans la surface adverse. Elle se charge de tirer le penalty et permet à Issy de prendre deux longueurs d’avance (20’, 0-2). 

A dix minutes de la pause, après un moment de passivité dans la défense francilienne, Joanna Schwartz s’immisce dans la surface de Roswell et loge tranquillement le ballon au fond des filets (34’, 1-2). Le but de la capitaine du Racing vient récompenser et conclure le premier acte de qualité qu’ont livré les joueuses de Strasbourg. Issy rentre aux vestiaires avec l’avantage. 

Dès l’entame de la seconde période, Issy tente de garder le contrôle de la rencontre. De part et d’autre, le plan de jeu change et les effectifs tournent, donnant l’occasion à de jeunes joueuses de se mettre en évidence. Les occasions sont plus franches qu’en première mi-temps pour Issy et les filles de Camillo Vaz se montrent plus juste techniquement. A l’heure de jeu, après un beau mouvement collectif, Borgella régale avec un double contact et enchaîne avec une lourde frappe à l’extérieur de la surface. Le ballon meurt finalement sur la barre transversale de Manon Wahl. 

Les Alsaciennes, moins justes techniquement et moins pressantes physiquement qu’en première période, se procurent moins d’occasions. Malgré cela, les entrantes de la seconde mi-temps se sont illustrées, à l’image d’Ananée Yeboah, 16 ans seulement, à l’aise sur le côté gauche avec Pauline Dechilly. 

Au coup de sifflet final et au terme d’un match sérieux, Issy s’impose sur le score de deux buts à un. Le RC Strasbourg s’est quant à lui montré dangereux et a proposé un match solide, de bonne augure pour la saison à venir dans l’antichambre de l’élite. 

Le RC Strasbourg s’est créé de nombreuses occasions mais concède la défaite.  ©Victoria Lapauze (L’Equipière)

Réactions d’après match : 

Maëlle Garbino (Bordeaux): “On savait que ça n’allait pas être facile. On est venues pour travailler en vue de la Ligue des champions et on repart avec la victoire, c’est l’essentiel. On s’attend à cela en coupe d’Europe

Niko Arnautis (Francfort): “Ça fait du bien de jouer contre une équipe d’un autre championnat. La semaine prochaine on est en stage donc on aura le temps de se préparer chaque jour et les semaines à venir pour être au top de notre forme. Aujourd’hui on a essayé un nouveau système, donc forcément des erreurs se font et se voient mais on va analyser ça en détail la semaine prochaine”

Sandrine Mauron (Francfort) : “C’était un match amical, mais c’était important de retrouver notre jeu, de retrouver les automatismes et de pouvoir faire un beau jeu. C’est un bon test d’affronter une équipe qui n’est pas de notre championnat. La première période était très bien mais à la mi-temps il y a eu pas mal de changement, avec beaucoup de jeunes donc forcément les automatismes ne sont pas les mêmes. On a encore trois semaines avant le début du championnat, nous avons donc le temps et seront prêtes.”

Amanda Chaney (Strasbourg):On travaille beaucoup l’aspect défensif et on essaye de concrétiser les actions. Cela faisait partie des consignes.” 

Adélie Fourré (GPSO 92 Issy) : “En seconde mi-temps nous avons joué à deux devant, ce qui nous a permis d’être meilleures offensivement.” 

Leave a Reply