Actu InternationaleL'Actu

Women’s Super League, le bilan de mi-saison

Par 03/01/2020 14:25 août 4th, 2020 No Comments
©photo : Rufus46
Comme la D1 en France, le championnat anglais marque sa traditionnelle trêve hivernale. L’occasion pour l’Équipière de revenir sur les premiers mois de compétition.

Une entame très réussie pour Arsenal et Vivianne Miedema

Nous sommes à Lyon, le 7 juillet 2019. Au Parc OL, devant 57 900 spectateurs et spectatrices, les Etats-Unis viennent de défendre, face aux Pays-Bas, leur titre de championnes du monde. Dominées, les Oranjeleeuwinnen n’ont réussi à cadrer qu’une seule frappe en 90 minutes de jeu. Avec seulement 3 buts marqués lors du tournoi, Vivianne Miedema, meilleure buteuse de la sélection hollandaise, ne réalise pas le mondial de ses rêves.

En revanche, son retour en club à l’automne est fulgurant. En 10 matches, Vivianne a déjà marqué à 14 reprises avec Arsenal en Women’s Super League (WSL) . 6 de ces réalisations – en plus de 4 passes décisives – sont survenues lors d’un même match, une écrasante victoire contre Bristol City (11-1). Bethany England (Chelsea), avec 11 buts inscrits, est la seule autre joueuse à avoir trouvé le chemin des filets à plus de 10 reprises cette saison. Miedema semble donc intouchable à la pointe d’une attaque redoutée pour son efficacité.

La forme de la buteuse néerlandaise est à l’image de celle des Gunners. Le club londonien, le plus titré du pays et le seul Outre-Manche à avoir remporté une ligue des champions (en 2007), a réalisé un parcours quasiment “sans faute” depuis l’entame de la saison. Avec 9 victoires et une seule défaite (2-1 à l’extérieur contre Chelsea le 13 octobre) en 10 journées de compétition, Arsenal prend donc avec 27 points la tête du classement. Le style de jeu offensif prôné par l’entraîneur australien Joe Montemurro semble réussir au club, qui a gagné au moins un trophée par saison depuis son arrivée fin 2017.

Manchester City et Chelsea dans leur sillage

Les Gunners compte 3 points d’avance sur Manchester City, qui occupe la deuxième place du classement (24 points), seule autre synonyme de qualification pour la Ligue des Champions. Les Mancuniennes comptent toutefois deux défaites et ont joué un match de plus par rapport à Chelsea (3e, 23 points), unique équipe invaincue du championnat. Rien n’est donc joué à ce stade de la saison, avec 3 équipes pouvant prétendre au titre. Notons que la saison passée, ces équipes ont occupé, dans ce même ordre, les trois premières places du championnat.
Plus bas au classement, c’est Manchester United, entraîné par Casey  Stoney, qui surprend par un début de saison réussi. L’équipe fondée en 2018 avait immédiatement remporté la D2 en 2018-2019, lui permettant d’accéder à la WSL dès la deuxième saison de son histoire. Si l’équipe y peine davantage, elle impressionne en s’accrochant à la 4e place (15 points) après 9 rencontres.

Bristol City et Liverpool en grand danger

Avec aucune victoire depuis le début de saison, Liverpool (3 points) et Bristol City (3 points) sont en bas de tableau. Le match aller les opposant s’était achevé sur le score de 1-1. On rappelle qu’avec 12 équipes en lice, seule la dernière équipe est relégable, le classement se jouant actuellement sur la différence de buts. Si Liverpool n’a marqué qu’à 3 reprises depuis le début de la saison, soit deux fois moins que leur adversaire dans la lutte pour le maintien, Bristol peut regretter en plus de la lourde défaite contre Arsenal (11-1) d’avoir perdu à domicile 5-0 contre Manchester City et 4-0 contre Chelsea. C’est donc avant tout en défense que les dernières du classement doivent  progresser pour ne pas descendre de l’élite.